Auteur Lucette Guibert

Santé - Protection sociale

La balle est dans le camp du mouvement social

Quand les dirigeants nationaux de l’UMP font semblant de prendre le désaveu de leur politique nationale pour une impatience à subir des réformes qui détruisent encore plus la cohésion sociale, il nous faut préciser sans équivoque notre refus. Quand dans un pays démocratique, des parlementaires réunis en congrès trahissent leurs engagements électoraux concernant l’Europe, aggravant encore plus la crise de confiance en politique.
Santé - Protection sociale

Liberté Egalité Solidarité et… franchises médicales.

81% de la population estiment que les systèmes d’assurance maladie ou de retraite doivent rester essentiellement publics et obligatoires (contre 73% en 2000). Le chômage arrive en tête des préoccupations (20%), devant les maladies graves (17%). Redécouvrir le dossier d’Alternatives économiques « Ce que veulent les Français » dont sont tirés ces sondages, maintenant que les élections sont passées, permet de comprendre pourquoi « IL » précipite le mouvement.
Santé - Protection sociale

« Garantie à tous de la santé » ou « droits d’accès aux soins ? »

En février 2005, la réforme de la constitution de 1958 transforme « la garantie à tous de la santé » par « un attachement aux droits de l’homme ». C’était pour rendre notre constitution compatible avec le projet de constitution européenne (qui a connu le sort que l’on sait). Dans son article II-94, le TCE précisait, « L’Union reconnaît et respecte le droit d’accès aux prestations de sécurité sociale et aux services sociaux ». De « la garantie à tous de la santé » au « droit d’accès aux prestations de sécurité sociale », il y a plus qu’un glissement de sens anodin.
1 2