Alors qu’elle insulte les laïques qui ne pensent pas comme elle, la FNLP appelle à l’unité !

La Fédération nationale de la libre pensée prétend convoquer, à une réunion qu’elle organise le 28 février à Paris, les « associations et syndicats se réclamant de la défense de la laïcité et de la loi de 1905 ». L’UFAL est donc totalement concernée : néanmoins, elle ne défèrera pas à cette convocation, puisque la FNLP a pris elle-même l’initiative de diviser les laïques, en insultant en particulier l’UFAL, accusée de « forfaiture » alors qu’elle a clairement manifesté son opposition à toute réécriture de la loi de 1905.

Historiquement, il existe des divergences culturelles, politiques et philosophiques entre les associations laïques. Plutôt qu’une introuvable unité, c’est à la recherche des convergences les plus larges, sans exclusive, que doivent s’attacher les laïques : « Marcher côte-à-côte et frapper ensemble ». Mais, même pour cela, comme nous l’avons rappelé à la FNLP dans notre communiqué du 2 février : « Encore faudrait-il qu’un minimum de savoir-vivre règne entre les associations concernées : les divergences ne justifient ni la grossièreté ni les falsifications. Diviser, c’est renoncer au combat. »

2 commentaires

  1. De quoi abandonner le combat pour la Laïcité si les principaux acteurs actifs se regardent toujours le nombril

  2. On peut appartenir à l’UFAL et  la LP. Pourquoi un autre texte si on était d’accord avec le premier?  C’est désolant, les catholiques, les juifs, les musulmans s’entendent pour demander toujours des fonds mais pas les associations laïques.pour empêcher l’Etat de leur accorder des faveurs.