Le ministère de la Famille devient le ministère des Familles

5

slider_ministere_des_famillesDans le cadre d’un entretien pour le journal ELLE, le Président de la République a annoncé le changement de dénomination du ministère en charge de la famille : il devient le ministère des Familles.
Il ne s’agit pas d’un changement cosmétique, mais d’une réelle avancée.

Par cette dénomination, la République reconnaît qu’il existe non pas un modèle familial, mais plusieurs. L’UFAL, qui défend toutes les familles, quelles que soient les formes de leur engagement (concubinage, PACS, mariage, famille recomposée, famille monoparentale, famille homoparentale, etc.) se réjouit de ce changement d’appellation et continuera à défendre l’égalité en droits de toutes les familles.

Ce changement de dénomination est salutaire. Les manifestations contre l’ouverture du mariage à tous ont en effet montré que la droite catholique traditionaliste était toujours mobilisée pour imposer à la société un modèle familial unique. Il fallait lui signifier clairement qu’un tel projet est contraire aux principes républicains de liberté, d’égalité et de laïcité.

Ce changement de nom est un premier pas. Il faut maintenant faire progresser les droits. La famille est une entité sociale : elle ne peut servir de base qu’à l’attribution de droits sociaux. Les droits-liberté doivent quant à eux être attribués au citoyen indépendamment de la forme que peut prendre sa vie familiale. Celle-ci ne regarde que lui.

L’UFAL entend continuer à promouvoir cette conception sociale de la famille, la reconnaissance de toutes les familles sans exclusive et la mise en place, à terme, d’un contrat d’union civile commun et unique.

Partager.

5 commentaires

  1. J’aimerais bien savoir à quel moment la société s’intéressera d’abord à l’enfant, et surtout avant de le concevoir. Si c’est pour l’installer dans un monde belliqueux, malsain, où il doit acheter son corps pour survivre (je parle de nous tous), c’est particulièrement immonde. Le plus abject est qu’on ne sait même pas s’il va naitre sain de corps et d’intellect (voir l’OMS). Et cette personne loupée ne recevra aucun dédommagement d’exister dans cet état, pour rien d’autre que le désir des existants… Absurde animalité!

  2. Je ne vois pas ce qu’un article “la” ou “les ” change à la politique familiale et fiscale de ce gouvernement. Pourriez vous l’expliquer clairement? Les parents travaillent pour que leurs enfants bénéficient de meilleures conditions de vie, or ce gouvernement a plafonné le quotient familial à 1500€ par enfant soit 125€ par mois en même temps qu’il a rendu les allocations familiales dégressives et que de nombreuses communes font payer les activités scolaires et la cantine en fonction des revenus avant impôt. Voilà la politique familiale pour les classes moyennes et moyennes plus; un article n’y changera rien.

  3. Concernant le Mariage pour Tous, vous vous focalisez sur la droite traditionaliste et oubliez les musulmans et autre immigrés aux us et coutumes conservatrices (qui firent payer cher au PS lors des municipales, surtout à Marseille). Personnellement, je suis athée et opposé à l’union unisexe. La croissance infini du droit de l’individu doit avoir des limites. Il s’agissait d’une mesure libérale et je suis un antilibéral.
    Ce changement de nom du ministère ne fait qu’avaliser la destruction du premier cercle de protection que constitue la famille. Youpi.