On ne défend pas la laïcité par la haine

Communiqué de presse de l’UFAL 71

L’UFAL 71 (Union des familles laïques) tient à manifester son indignation face au comportement haineux de Julien Odoul, conseiller régional et membre du bureau national du RN (Rassemblement national) qui s’en est violemment pris à une femme voilée lors de la session du Conseil régional de Bourgogne le vendredi 11 octobre. Cette dernière, originaire de Belfort, accompagnait la classe de son fils dans le cadre d’une sortie scolaire qui avait pour objectif de montrer le fonctionnement de la démocratie locale.

Si l’UFAL a toujours manifesté ses réserves quant à la possibilité pour une personne accompagnant les sorties scolaires de porter des signes ostentatoires (religieux ou politiques), force est de constater qu’aujourd’hui rien ne l’interdit et nous tenons à rappeler que le premier des principes républicains est le respect de la loi même si elle s’avère contraire à nos opinions.

En outre, il ne nous semble pas que nous combattrons le communautarisme et le repli identitaire par l’agression et l’humiliation des personnes croyantes, encore moins en présence d’enfants pour qui le spectacle donné par l’agitation délirante de cet élu du FN a sans doute constitué un traumatisme que les enseignants auront bien du mal à résorber.

Enfin, l’UFAL invite tous les défenseurs de la laïcité à refuser toute compromission avec les représentants de l’extrême-droite dont l’histoire montre à quel point leurs valeurs sont éloignées des principes fondateurs de notre république et des valeurs qui ont abouti à la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat de 1905. L’extrême-droite veut dévoyer la laïcité en la tordant pour justifier sa politique de haine et de stigmatisation. Cela n’est pas notre conception et nous refusons que la liberté de conscience soit prise en étau par une tenaille identitaire (islamistes radicaux d’un côté et extrême-droite de l’autre).

Pour le bureau de l’UFAL 71

19 commentaires

  1. Eric Butruille sur

    Il va bien falloir que vous choisissiez un jour entre les résistants et les envahisseurs avec leurs tactiques éprouvées.  Non, on ne combat pas le communautarisme et le repli identitaire avec la tête dans le sable, mais si, en mettant en avant et évidence devant tous le ridicule de positions et idées rétrogrades et sexistes. Vous parlez du « traumatisme » causé par « l’agitation délirante de cet élu du RN », alors que vous devriez parler du traumatisme infligé à ces gamins par la vue et la banalisation d’une tenue qui réaffirme la soumission de la femme, et qui si elle n’est pas « illégale » dans le cadre d’une sortie scolaire, reste insupportable dans l’enceinte de l’hémicycle parlementaire !

    • François Braize sur

      L’alternative dans laquelle vous tentez d’enfermer tout le monde entre  résistants et envahisseurs ne marche pas, sauf peut-être avec des simples d’esprit. 
      Dans notre pays, une République et une démocratie, ne peut être interdit que ce qui est illégal sans guillemet par définition de la loi et ce qui est « insupportable », OVNI juridique de votre invention aux effets non précisés par vous, doit bien être toléré faute d’avoir été interdit. Vous nous direz quel est le texte qui interdit le port d’un foulard islamique dans le public dans l’enceinte de l’Assemblée du Conseil régional de Bourgogne, région du chanoine qui siégea en soutane à l’Assemblée nationale quand il fut député…  
      On peut donc être opposé au port des signes religieux qui avilissent les femmes au nom d’une idéologie rétrograde fut elle religieuse, et je le suis avec beaucoup d’autres fidèles de ce site, tout comme on doit être opposé à toute idéologie avilissante propageant la haine, fut elle civile. Mais il faut bien admettre de devoir supporter l’une ou l’autre, voire les deux, faute qu’elles eussent été déclarées au préalable illégales.

      • « Mais il faut bien
        admettre de devoir supporter l’une ou l’autre, voire les deux, faute
        qu’elles eussent été déclarées au préalable illégales. »
        Bah, bien evidemment, le nazisme était tout à fait légal, ainsi que le régime de Vichy.  Ils n’étaient pas moraux pour autant.
        ll y en a qui ont vraiment la mémoire courte. 

        • François Braize sur

          C’est ça ! Maintenant parlez nos d’autre chose pour éviter d’avoir à répondre sur les points discutés de votre commentaire précédent. Je ne conçois pas un débat de cette manière et rien ne m’oblige à poursuivre.
          C’est de la bouillie intégrale et je n’en mange pas. pour ma part la discussion est terminée.

          • Eric Butruille sur

            Au lieu de la ramener, vous feriez bien mieux de lire l’intervention d’Eddy Khaldi à la commission du Sénat, qui apporte des arguments autrement moins specieux que les votres dans le débat.  Et l’UFAL ferait bien de s’en inspirer au lieu de se perdre dans des considérations juridiques oiseuses et perdantes.

          • Eric Butruille sur

            Mais je ne « discute » plus avec vous, je vous donne juste des éléments d’informations pour éclairer votre petite veilleuse.  Libre à vous d’en faire ce que bon vous semble.

          • François Braize sur

            J’ai répondu par ailleurs  sur ces fameux éléments d’information que vous n’avez pas lus jusqu’au bout ou que vous n’avez pas très bien compris car ils prennent le contrepied de votre position en se prononçant pour l’intervention de la loi ce que vous déclariez ne pas être le problème… mais peut-être l’avez vous même oublié ?
            Là c’est bon j’ai mon compte je vous laisse à vos élucubrations… 

  2. edwige.brun@orange.fr sur

    On est dans un cercle vicieux, comment en sortir? Les islamistes n’arrêtent pas les provocations, baignade en burkini alors que le short est interdit en piscine, voile noir (qui impressionne les petits non habitués)alors qu’un foulard de couleur ou un bonnet suffiraient à couvrir la chevelure. Certains ont la haine de notre république laïque et d’autres la haine des islamistes. Seul un décret ou un règlement en application de la loi de 1905 pourrait mettre fin à cette guéguerre. Les accompagnants scolaires comme les enseignants et encadrants ne peuvent arborer aucun signe religieux .

  3. On est dans un cercle vicieux, comment en sortir? D’un côté ceux qui ont la haine de la République laïque et qui provoquent à chaque occasion avec le burkini à la piscine alors que le short est interdit, le voile noir (qui peut impressionner les petits non habitués) alors qu’un foulard de couleur ou un bonnet suffirait  à cacher la chevelure. De l’autre ceux qui agressent les musulmans en public.

    Seul un décret ou un règlement en application de la loi de 1905 peut clarifier et apaiser la situation. Les accompagnants scolaires comme les enseignants et tous les encadrants ne doivent arborer aucun signe d’appartenance religieuse lors des sorties scolaires.

    • François Braize sur

      D’accord avec vous sur l’objectif mais ne nous trompons pas sur les outils juridiques pour y parvenir. Si l’on considère que les lois existantes n’interdisent pas le port de signes religieux par les parents accompagnant les sorties scolaires, alors c’est une loi qu’il faut prendre et pas seulement un décret ou règlement d’application de la loi de 1905 qui ne l’a pas prévu.
      Sur la question de savoir si la loi actuelle interdit un tel port aux parents, cette question est difficile. Elle est en outre désormais biaisée par le fait qu’on ait pris en 2004 une loi spécifique pour interdire ce port aux élèves et que qu’on ne soit pas fondé sur les dispositions législatives générales du Code de l’éducation sur lesquelles on aurait pu s’appuyer pour fonder une telle interdiction pour toutes les composantes de la « Communauté éducative » soumise au principe de laïcité. 

      • « Sur la question de savoir si la loi actuelle interdit un tel port aux parents »
        Non, justement ce n’est PAS la question.  Puisque ce ne sont pas juste des « parents » qui sont impliqués en tant que parents, mais en tant que participants à une action éducation dans le cadre de l’Education Nationale et des dispositions qui en découlent relatives à la laïcité et à l’obligation de nentralité religieuse.  Eddy Khaldi a résumé tout cela parfaitement dans son intervention à la commission du Sénat.

        http://www.dden-fed.org/rencontre-au-senat-sorties-scolaires/

        • Nicolas Gavrilenko sur

          L’UFAL a défendu à plusieurs reprise la neutralité des accompagnateurs scolaires car ils participent de la mission de l’Ecole. Nous l’avons fait dès 2003 ! Le point en discussion ici, ce n’est pas cela, il s’agit de savoir si on laisse l’extrême droite dénaturer la laïcité et tenir des discours haineux dès qu’il s’agit de personnes de confession musulman : notre réponse est NON et tout ceux qui ne comprennent pas que les extrêmes (droite et islamiste) sont les seules à bénéficier de ces polémiques participent du recul du principe de laïcité !

          • Ce qui choque certains ici c’est que ce soit un élu du Front National qui ait DÛ faire le boulot de rappeler certaines réalités juridiques à certaine.  Si ça avait été Céline Pina, personne n’en aurait fait un fromage.  Il est quand même bon AUSSI de rappeler que c’est quand même le Front National qui depuis bien avant que l’UFAL ne s’en mèle (et bien avant 2003 !), ait tiré bien des sonnettes d’alarme sur l’expansion de l’islamisme en France.  Ca vous gêne peut-être, mais c’est une réalité incontournable.

          •  » force est de constater qu’aujourd’hui rien ne l’interdit et nous tenons
            à rappeler que le premier des principes républicains est le respect de
            la loi même si elle s’avère contraire à nos opinions. »
            Ben non, justement, il y a des choses qui l’interdisent, et notamment, comme vous dites, la « neutralité des accompagnateurs scolaires car ils participent de la mission de l’Ecole. » Donc ce billet de l’UFAL est ridicule et contre-productif.

        • François Braize sur

          C’est proprement incroyable…. Vous ne lisez pas les papiers auxquels vous nous renvoyez ou bien vous ne comprenez pas tout… 
          Je vous signale que l’intervenant que vous citez (Fédération DDEN) devant le Sénat, qui est quelqu’un de sérieux, conclut son propos en appelant au vote d’une loi ! Ce que le Sénat a fait d’ailleurs par amendement avant que l’Assemblée nationale le retoque et que la CMP renonce à l’amendement adopté par le Sénat
          Relisez donc et jusqu’au bout ce que vous nous invitez à aller lire. C’est pathétique !
          Et le droit n’est pas une affaire de gout et de couleur ou d’opinion mais quelque chose d’objectif. D’ailleurs il ne faut pas confondre les tribunaux avec le comptoir du café du commerce où beaucoup semblent se complaire.
          Je me contrefiche de ce que vous pensez, ce qui est votre liberté, mais je ne veux pas que quelque lecteur gobe les âneries que vous proférez du type la loi n’est pas le problème !
          Quant à votre pub pour le FN/RN elle est juste grotesque.

        • Il en appelle effectivement au vote d’une loi pour faire cesser l’instrumentalisation et la non-application d’une loi générale qui existe déja (comme il s’en explique dans le détail !).
          Ah, ah, publicité pour le FN… Vous me faites bien rire… Quand c’est certains ici qui necessitent de rappeler des évidences historiques…. Je n’ai jamais voté FN de ma vie, mais c’est bien des gens comme vous qui me donneraient l’envie de tenter…

          • François Braize sur

            Ah quand même vous le reconnaissez, on progresse…
            Il ne vous reste plus qu’à comprendre que si la loi générale dont vous supputez l’existence  (car elle n’existe pas sous la forme que vous dites) existait, il n’y aurait pas besoin d’en faire une autre comme le propose votre intervenant de référence.
            Depuis quand empile t-on les lois disant la même chose ? Lorsqu’une interdiction existe dans la loi, même « générale », on n’en ajoute pas une autre identique par dessus…
            Ce n’est pas sérieux, sauf bien sûr au café du commerce ou le ridicule ne tue pas et l’imbécilité règne.
            Pour le reste  vous votez pour qui vous voulez on s’en moque ici. On veut juste ne pas vous laisser désinformer les lecteurs.