Soutenons Mila !

Depuis plusieurs jours, Mila, une lycéenne de l’Isère, fait l’objet de menaces de mort et d’une campagne haineuse sur les réseaux sociaux, après diffusion d’une vidéo dans laquelle elle profère son mépris de l’islam et de son dieu.

L’Union des FAmilles Laïques nationale qui regroupe et fédère les Unions Régionales de Familles Laïques, les Unions Départementales de Familles Laïques, et les Unions Locales de Familles Laïques, à l’instar de son union locale des Porte de l’Isère et du Comité 1905 Auvergne-Rhône-Alpes, soutient Mila.

Nous souhaitons rappeler :

  • Qu’en France le délit de blasphème n’existe pas: il a été aboli par la loi du 9 juillet 1881.
  • Que la liberté d’expression est une liberté fondamentale dont les limites légales sont clairement définies. Il est interdit de s’en prendre aux personnes (injure, diffamation, provocation à la haine, à la violence ou à la discrimination), nullement aux divinités, qui n’ont aucune existence juridique. La critique d’une religion, d’un dieu ou d’un prophète, même violente, ne saurait en aucun cas tomber sous le coup de la loi républicaine.
  • Que la liberté de conscience, c’est aussi la liberté de ne pas croire, ou de combattre les objets de croyance, conformément au principe constitutionnel de laïcité.

Nous dénonçons :

  • L’intolérable campagne de harcèlement orchestrée contre une adolescente de 16 ans.
  • Les menaces de mort dont elle fait l’objet, qui reprennent l’odieuse logique des assassinats du 7 janvier 2015 à Charlie Hebdo.
  • Le caractère homophobe, donc hautement discriminatoire, des insultes qui lui sont adressées.
  • Les propos d’Abdallah Zekri, délégué général du Conseil français du culte musulman (CFCM), qui estime que la jeune fille est responsable de la haine et du harcèlement dont elle est victime.

Nous appelons les associations laïques et les représentants de l’État à soutenir sans réserve Mila, victime du fanatisme le plus abject.

Print Friendly, PDF & Email

Au sujet de l’auteur

L'Union des FAmilles Laïques est un mouvement familial qui défend la laïcité, une vision progressiste et non familialiste de la famille, la protection sociale et les services publics, le féminisme, l'école républicaine, le droit au logement et l'écologie

16 commentaires

  1. Je m’associe pleinement à ce soutien de l’UFAL envers Mila pour que les assauts de l’obscurantisme se fracassent contre notre mur de solidarité.

    • Geneviève Elisabeth NIGON sur

      Moi aussi je la soutiens et signe des pétitions en sa faveur bien que je réprouve le « vocabulaire » de Mila. Mais sur le coup de la colère…et puis, elle n´a que seize ans et nous savons ce qu´est l´adolescence : Une période de transition, de questionnements et de révolte.

  2. Impossible de « soutenir » qui que ce soit qui tient des propos aussi orduriers. En revanche, pas question de laisser de telles menaces impunis s’il est possible d’identifier leurs auteurs.

    • oui, « si c’est possible on va faire quelque chose. » et puis baissons bien la tête en signe de soumission devant les intégrismes religieux de tout poil. NON bravo à cette jeune femme qui relève la tête là ou tous les lâches la baissent..

    • Ses propos orduriers ont été proférés à l’encontre d’une religion, donc d’une idéologie, pas d’un individu. Si demain quelqu’un dit que le communisme est de la merde et se retrouve sous le coup de menaces, vous irez soutenir cette personne. Communisme et religion sont des idéologies, il est permis de leur cracher dessus, de les haïr, de les insulter.
      Je suis certaine qu’il vous est déjà arrivé de tenir des propos insultants, vulgaires, etc.
      Et je rappelle qu’elle a d’abord été insultée, avec des propos homophobes.
      La pression qu’elle subit (on ne sort pas indemne d’un tel déferlement de haine), l’angoisse qu’elle doit affronter car sa vie est menacée, devraient nous amener à lui témoigner du soutien, de la sympathie et de la solidarité. C’est une adolescente de 16 ans, pas une adulte.

    • Pas très clair ton.point de vue
      Tu vises qui par ceux qui tiennent des propos orduriers
      J’espère pas cette jeune fille

  3. pour les menaces de mort c’est inadmissible;
    pour les insultes, si elle a insulté en utilisant ou pas des gros mots, normal que d’autres aient le droit aussi d’en utiliser ou pas en exprimant à leur tour leur point de vue, à quel point faut il être ignorant que d’oublier ce qu’est une religion, bref, ils ont du boulot dans son lycée en cours de soutien à prévoir pour cette lycéenne, ensuite il ne faut pas abuser en dépassant les bornes à ne pas assumer que certaines personnes puissent avoir envie de répondre,et le droit d’y répondre, si on avait insulté, sa mère, sa grand mère, son arrière grand mère, son arrière arrière grand mère, pourrais je savoir ce qu’elle aurait dit cette lycéenne blasphématrice de ce que vous dites, ça ne me donne pas envie de lire, j’aime une discussion construite et je n’aime pas les discussions à sens unique,

    où se trouve le lien de votre pétition? ou alors où se trouvent le compte de réseau social de ceux qui ont fait des menaces de mort, je peux leur parler et en attendant de savoir ce que cette jeune adolescente dirait si je crachais sur toute sa famille sans utiliser un gros mot mais en y allant en visant de lui faire mal, vraiment mal, que dirait elle, parce que je pense qu’elle me menacerait facilement de mort, pas vous?

    ici, c’est à la police d’enquêter, une pétition pour faire quoi? laissez donc ceux qui savent gérer les blasphèmes d’adolescents faire leur travail

  4. Huetserge@aol.com sur

    La laïcité n’a rien à voir dans ce fait banal et courant
    Nous sommes dans le cas d’une religion comme d’autres Si Mika a cru bon publier son opinion sur sa religion elle en a le droit en France
    Si elle reçoit des menaces ou autres insultes, la justice française saura condamner.
    Nous sommes entourés de personnes qui pensent que leur religion fait loi.
    Trop de personnes utilisent les réseaux, à leur risques et périls
    Mila devrait apprendre à se taire et réfléchir plutôt
    Trop tard peut-être
    À Grenoble ça se paye cash

  5. Je n’ai rien compris aux démarches de soutien mais je me joins totalement à la position de l’Ufal et confirme mon soutien à Mila avec toute mon admiration pour son courage.

  6. Pingback: Mila : Nicole Belloubet, ministre de la Justice, se prendrait-elle pour une Torquemada des temps modernes ? | UFAL

  7. Ses propos sont insultants mais il faut d’abord lire toute la discussion et se rappeler que l’on a le droit de s’exprimer sans être menacer de mort. Le blasphème n’existe pas et Dieu (qui n’existe probablement pas non plus) se fout éperdument non seulement de chaque individu mais plus encore des conversations sur un réseau social ! Rappelons le, Mila a réagit certes violemment mais sans menace et cela face à des insultes homophobes.

  8. Une religion est une opinion qui peut être contestée, attaquée même violemment surtout si on la juge nocive. Attaquer, insulter des personne et à fortiori une adolescente c’est tout autre chose. Les auteurs de ces actes doivent être poursuivis.

  9. j’ai un peu de mal à vous suivre , vous parlez de propos  » blaphématoires » de la part de cette lycéenne  » blasphématrice  » , mais justement depuis plus de deux siecles, on ne tue plus pour des propos anti religieux et vous continuez en disant  » que dirait cette jeune fille si je crachais sur sa famille , elle me menacerait de mort  »
    elle n’a pas insulté une ou des personnes et les personnes qui la menacent de mort devraient etre poursuivies ; ça a commencé comme ça avant les assassinats de Charlie Hebdo

  10. Du peu que j’ai compris. Mila a dit sur les ou un réseaux sociaux, qu’elle était gay et un groupe de garçons de son âge l’on agresser et harceler par écrit par des propos homophobes. Elle se défends par des propos sur la religions musulmanes et dit ce qu’elle pense dessus. Et reçoit en retour des menaces en TT genre.
    Pour ma part, ces garçons n’ont pas a jugé de ce qu’elle est donc homo, on s’en fou c’est ça vie privée et si elle assume et le cri sur les toits. Ça s’appelle la liberté d’expression et c’est une sorte aussi de courage que de supporter et d’assumer son homosexualite de mon point de vue. Après les garçons Qui font des insultes et discrimination sur les gays c’est pas normal et c’est punit par la loi et non leur dieu. Et ça leur change quoi dans leur vie perso qu’elle soit gay expliquez moi. Ensuite menace de mort et la harceler jusqu’à chez elle, sa famille et l’école mais où va t on???? La liberté de deplacement, elle se trouve où. Et qu’est ce qu’on sait réellement des soit disant insultes sur la religion musulmane, on a les preuve de ce qu’elle a écrit ici les journal eux, non?? Comme quoi on tourne a l’envers dans ce pays. Si TT le monde regardait ce qui se passe chez lui et dans sa vie privée TT ira pour le mieux.

  11. Certes, elle a été très vulgaire, elle n’a pas eu un langage approprié pour donner son avis, mais elle a parfaitement le droit de dire qu’elle ne trouve aucun sens à la religion musulmane. En France la République ne reconnaît pas les religions, rien n’est au dessus de la loi républicaine, il n’y a aucun blasphème possible. Et puis, elle n’a tué personne, je ne vois pas pourquoi on voudrait la tuer en retour, on n’est plus au moyen-âge tout de même. Vivons dans la lumière, à visage découvert, luttons contre l’obscurantisme moyenâgeux des extrémistes ! Si un malheur devait lui arriver, c’est la porte grande ouverte à l’extrême droite aux prochaines élections. Quand on joue avec le feu, attention, on se brûle !