Copenhague : un accord sans valeur

Le Secrétaire exécutif de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, Yvo de Boer, vient de se résoudre à admettre l’évidence : l’Accord de Copenhague n’a pas de valeur légale au regard des règles de la Convention, dans la mesure où la Conférence des Parties s’est contentée de « prendre note » de l’accord et non de l’adopter par un vote. Il n’a pas valeur de traité et les États qui souhaitent s’y rallier peuvent se satisfaire d’une simple lettre ou d’une note verbale.  Sauver le climat, c’est simple comme un coup de fil…

Print Friendly, PDF & Email

Au sujet de l’auteur

Président de l'Ufal nationale, vice-Président de l'UDAF de Gironde.

Les commentaires sont fermés.