La République unie ne sera jamais vaincue par l’intégrisme terroriste

10

L’UFAL partage l’immense douleur des victimes et de leurs proches.

Devant tant de victimes, qui ne faisaient que vivre leur vie dans une République laïque où les citoyens naissent et demeurent libres et égaux en droits, l’effroi suscité par ce massacre doit céder la place à une réponse raisonnée et déterminée qui rassemble le peuple sur la base de nos principes et de nos valeurs.

« Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire » disait Jaurès. La vérité est due au peuple meurtri, à commencer par savoir qui sont ces « visages juvéniles extrêmement déterminés » et comment ont-ils pu mener plusieurs attentats coordonnés en plein centre de notre capitale ?

Le courage, c’est aussi de ne plus tolérer dans le débat les propos abjects comme ceux qui ont suivi les attentats de janvier, des « oui mais » aux « ils l’avaient bien cherché ». Car nous l’avions dit et c’est maintenant une évidence que nul ne peut nier : c’est notre incarnation des droits de l’Homme et notre propension à les défendre dans le monde qui ont été visés. Ce sont la liberté, l’égalité, la fraternité et la laïcité qui sont la cible, au travers de ceux qui vivent avec ces principes chevillés au corps.

Républicains, héritiers des Lumières, nous savons combien la liberté et l’égalité sont intimement liées à la laïcité. Nous avons toujours considéré que la laïcité était un combat et que ce combat ne serait jamais terminé, car l’obscurantisme existera toujours. Après les attentats de janvier, nous avons rassemblé, lors de notre Assemblée générale du 30 mai dernier, des journalistes, des militants d’associations laïques, féministes ou défendant le droit de mourir dans la dignité, pour montrer combien liberté – égalité – fraternité – laïcité étaient indissociables : tout combat exclusif pour l’un et déconnecté des autres est voué au mieux à l’impasse, au pire à la compromission.

L’objectif des terroristes qui mènent la guerre pour le prétendu Califat sur le territoire français est de faire régner la terreur et la peur. Ils ont semé la mort et l’effroi parmi des individus pris au hasard, ils doivent récolter la condamnation d’un peuple uni. La guerre idéologique devient progressivement, sur notre sol, une guerre réelle avec des armes, avec des morts et des blessés, avec toute sa violence. La France, par ses valeurs et son engagement en Syrie et au Mali, constitue un ennemi phare pour ces fondamentalistes, dont les premières victimes (rappelons-le !) sont les musulmans vivants dans ces pays.

Pour ces gens, la République française est sans conteste « l’ennemi absolu ». Et c’est avec humanisme, universalisme et internationalisme que nous devons terrasser l’hydre du néo-fascisme islamiste.

Partager.

10 commentaires

  1. Pas un mot pour condamner le “tout sécuritaire” avancé par la droite et auquel se rallient piteusement le président de la république, le gouvernement et le Parti socialiste. Pas un mot sur l’égalité des droits qui ne cache que les inégalités devant l’emploi, les conditions de vie et j’en passe … Pas un mot appelant au rassemblement et à l’action autonome des forces sociales et politiques qui se situent clairement à gauche…

    • ” L’Union sacrée” est un mouvement politique français crée pendant la première guerre mondiale et soutenu par un système de propagande pro-guerre et anti-allemand très efficace. On sait quelles ont été les conséquences abominables de la Grand Guerre.. L’objectif EST le tout-sécuritaire pour justifier les lois liberticides permettant la répression sociale, empêcher la contestation sociale, les regroupements et les manifestations. Je partage votre colère et ne dirais pas mieux que ceci :
      “Ce n’est pas le pouvoir qui corrompt, mais la peur :
      la peur de perdre le pouvoir pour ceux qui l’exercent,
      et la peur des matraques pour ceux que le pouvoir opprime”. Aung San Suu Kyi

  2. Jean Michel Baucry on

    Ma sécurité, celles de mes proches et de tous, elle m’importe, alors en ces moments tragiques, il faut accepter un peu plus de surveillance et peut-être moins de liberté.
    Pour ce qui est des inégalités il me semble que le passage: “liberté – égalité – fraternité – laïcité étaient indissociables” dit ce qu’il fallait qu’il soit dit!
    Merci à l’Ufal pour ce communiqué clair et précis.
    Jm baucry

    • “un peuple prêt à sacrifier sa liberté pour plus de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre et risque de perdre les deux !” Thomas Jefferson.

  3. Nous sommes trop nombreux sur Terre. Nous sommes tous contraints d’exister pour des conneries. Nous sommes contraints d’exister et déposés dans des lieux malsains. Nous sommes obligés d’exister et on nous le fait sentir comme si nous y étions pour quelque chose. Nous sommes contraints d’exister alors que nos chers parents et associés n’ont pas nettoyé la planète. Parents et associés sont-ils tous débiles ? Suis-je débile de signaler que tous mes associés le sont ? Est-il idiot de dire qu’avant de faire un enfant, c’est-à-dire créer une existence, il vaudrait mieux nettoyer le berceau de bébé qu’est la planète ? Est-il stupide de réclamer la propreté du monde avant de poursuivre cette insanité surpopulatoire? Est-il naïf de penser que vous pouvez comprendre ce que je dis, et que si vous le comprenez les autres peuvent aussi le comprendre ? Pouvez-vous transmettre le message et cesser de vous enfoncer la tête dans le sable ?

    Les auteurs de tous vos maux sont les auteurs de vos jours.

    • Nous sommes nombreux, certes ! mais la Terre peut subvenir aux besoins de tous si une minorité de nantis ne s’accaparent pas toutes les richesses et ressources, en se fichant éperdument des dégâts qu’ils provoquent sur notre Mère-Nature. Toutes les générations ont leur responsabilité (je suis probablement de celle de vos parents) Mais propres parents ont vécu les trente glorieuses où tous les biens de consommation étaient à leur portée (ils ne connaissaient pas le chômage) et ne parlaient pas encore de pollution. Comme les personnes de la génération de vos géniteurs, je suis entrée dans la vie active à la fin des 30 glorieuses et je ne considère plus la consommation effrénée comme une fin en soi. Il appartient peut-être au plus jeunes qui ne vivent plus sans les derniers gadget high-tech de se questionner sur la façon dont ils sont produits, d’où viennent les matière premières, quelles ressources naturelles sont pillées et combien de populations ont été expropriées puis exploitées pour que vous puissiez en jouir ! Cherchez et vous trouverez.
      Une note d’espoir car nous cherchons tous l’harmonie : « Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde. » – Ghandi

  4. Je ne crois pas que notre pays soit si exemplaire de ces valeurs que haïssent les islamistes qu’il en soit devenu la première cible européenne de ce type (de ce type, car Ataucha…)uniquement pour cette raison. Si nous avions moins vendu d’armes à leurs soutiens, si nous n’étions pas intervenus en Libye, si nous n’étions pas honteusement sionistes au point de soutenir le seul gouvernement élu d’extrême-droite actuel, si… si… , peut-être aurions-nous été tout de même une cible. Mais là trop de raisons peuvent expliquer la haine de musulmans fanatisés.

    Une qui n’a jamais été Charlie. Mais qui est une vieille laïcarde féministe, tout en sachant que laïc ne veut pas dire antireligieux (Marx ne disait-il pas que l’athéisme d’État était encore une religion d’État, soit l’exact contraire de la laïcité ) ni féministe le pouvoir donné aux femmes sur les hommes ou l’exhibitionnisme à la Femen.

    • “Le langage politique est destiné à rendre vraisemblables les mensonges,
      Respectables les meurtres, et à donner l’apparence de la solidité à ce qui n’est que du vent.”
      G. Orwell -1984 –
      Nos politiciens et gouvernements se gargarisent du mot République alors qu’ils bafouent régulièrement l’état de droit , en ne respectant pas nos votes (référendum contre le traité européen), en nous privant de nos droits fondamentaux et promulguant des lois iniques et liberticides. Ces mêmes dirigeants protègent les 10% qui détruisent le bien commun, nous mènent en esclavage et pire encore… au chaos. Nous monter les uns contre les autres sert leur projet d’annihiler la Démocratie (si elle existe encore). La guerre civile est leur projet pour bâtir le Nouvel Ordre Mondial c’est un dire un monde Totalitaire. Restons vigilants et solidaires.
      Permettez-moi une dernière citation “« Le moyen intelligent pour garder un peuple passif et obéissant est de limiter strictement le spectre des opinions acceptables, et d’autoriser un débat vivant dans ce spectre… ». Noam Chomsky

  5. Pingback: Face aux attentats, l’unité oui, mais pas à tout prix : pourquoi l’UFAL refuse de s’associer à la campagne #NousSommesUnis | Ufal.org