Résultat pour : Impôts

Ecole

Politique scolaire et néoliberalisme: Le salon de l’éducation

Le Salon de l'éducation a été créé par le ministre Allègre, celui dont les manifestations populaires ont obtenu la démission en mars 2000. L'organisation en a été confiée dès le départ à la Ligue de l'Enseignement, association liée à l'empire de l'ex-FEN, et qui comprend entre autres la MAIF, la MGEN, la MRIFEN, la CASDEN (propriétaire du site Vousnousils), le SE-UNSA, et la CAMIF (rachetée récemment par des fonds de pension américains).
Ecole

Détournement de nos impôts

Pour faire des économies, ce gouvernement a décidé de ne pas renouveler la moitié des postes de fonctionnaires partant à la retraite. Soit. Mais il y procède sans distinction des domaines.
Santé - Protection sociale

« Franchises » et « bouclier » : des mesures injustes et inefficaces

Les Franchises sur les soins ne passent pas ; maintenant qu’elles sont en application leur injustice devient flagrante. Nous en demandons maintenant l’abrogation. Pour ceux qui veulent privatiser le système de remboursement des soins, il est indispensable de les faire accepter ; pour eux, la solidarité entre bien-portants et malades est un verrou qu’il faut faire sauter. Les deux articles argumentaires suivants sont sur deux fronts de refus différents. Le premier article de Pierre Volovitch, économiste, est paru dans la revue Pratiques. Le deuxième est un argumentaire des membres du conseil de la CPAM du Calvados, militants de l’Assurance Maladie tels qu’ils se présentent ; il est adressé à tous les directeurs des CPAM. Pour diffusion massive !
Santé - Protection sociale

Liberté Egalité Solidarité et… franchises médicales.

81% de la population estiment que les systèmes d’assurance maladie ou de retraite doivent rester essentiellement publics et obligatoires (contre 73% en 2000). Le chômage arrive en tête des préoccupations (20%), devant les maladies graves (17%). Redécouvrir le dossier d’Alternatives économiques « Ce que veulent les Français » dont sont tirés ces sondages, maintenant que les élections sont passées, permet de comprendre pourquoi « IL » précipite le mouvement.
1 4 5 6