L’UFAL soutient l’appel unitaire « ensemble pour défendre notre système de santé et d’action sociale »

L’Union des FAmilles Laïques (UFAL) apporte son soutien à l’appel du 1er octobre 2019 « ensemble pour défendre notre système de santé et d’action sociale » initié par les organisations syndicales représentatives médicales et paramédicales CFE-CGC, CFDT, CGT, FO, SUD, AMUF, le collectif Inter Urgences, le printemps de la Psychiatrie et la Coordination Nationale de Défense des Maternités et des Hôpitaux de Proximités.

Association familiale agréée santé membre de France Asso Santé, l’UFAL qui développe de nombreuses actions et interventions concernant la protection sociale solidaire et l’accès aux soins appelle les citoyens et les familles à se mobiliser pour soutenir les personnels en grève en se rendant dans les établissements en lutte pour y manifester leur solidarité.

L’UFAL appelle à la mobilisation le 08 octobre 2019 avec les retraités et le 15 octobre 2019 avec les personnels des Ephad, des services de soins à domicile et les sapeurs-pompiers.

L’UFAL sera prochainement auditionnée au Sénat dans le cadre du PLFSS2020, elle interpellera les sénateurs mais aussi le Gouvernement sur la situation des services d’urgences et du service public hospitalier.

L’UFAL lance aussi une campagne d’éducation populaire contre la réforme des retraites.

Considérant que la défense de notre système de santé est une priorité qui doit être portée par le front le plus large possible, l’UFAL pense utile et nécessaire le soutien d’associations au mouvement unitaire syndical, et espère que son exemple sera suivi par d’autres.

La situation du service public hospitalier est d’une gravité historique et les moyens nécessaires doivent être mobilisés de toute urgence au risque de voir apparaître prochainement de véritables drames sanitaires que l’UFAL ne saurait accepter.

Plus que jamais l’UFAL dénonce la politique sociale gouvernementale en matière sociale et en appelle à l’instauration d’une véritable stratégie de santé publique fondée sur le 100 % Sécurité sociale et le service public de santé renforcé.

Les commentaires sont fermés.