À lire : « Québec : Jugement de la Cour suprême sur les prières municipales : une victoire sur toute la ligne pour la laïcité »

Pour la Cour, « le fait d’empêcher le conseil municipal de réciter la prière n’équivaut pas à faire triompher l’athéisme et l’agnosticisme. Il existe une distinction entre l’incroyance et la neutralité réelle. » Permettre aux citoyens de quitter la salle lors de la prière ne fait qu’« exacerber la discrimination »


impact on women / resistance
/ , , , ,

Lire la suite de cet article sur son site d’origine

Cet article nous a intéressés, on vous en propose la lecture (1)Le contenu de cet article n’engage pas l’UFAL et est proposé à titre informatif.

Print Friendly, PDF & Email

Note(s)   [ + ]

1.Le contenu de cet article n’engage pas l’UFAL et est proposé à titre informatif

Au sujet de l’auteur

L'Union des FAmilles Laïques est un mouvement familial qui défend la laïcité, une vision progressiste et non familialiste de la famille, la protection sociale et les services publics, le féminisme, l'école républicaine, le droit au logement et l'écologie

Les commentaires sont fermés.