À lire : « Projet de clause de conscience des pharmaciens : l’Ordre contre les droits des patients »

Le Syndicat de la Médecine Générale (SMG) dénonce le projet de l’Ordre des pharmaciens d’inscrire une clause de conscience à son code déontologie. Il mettrait en péril l’accès à la contraception, à l’interruption de grossesse ou la fin de vie digne.
Bien que l’Ordre ait annoncé la suspension du projet grâce à la mobilisation, nous ne sommes pas dupes de ses intentions. Car permettre de « refuser d’effectuer un acte pharmaceutique susceptible (…)


2016

Lire la suite de cet article sur son site d’origine

Cet article nous a intéressés, on vous en propose la lecture (1)Le contenu de cet article n’engage pas l’UFAL et est proposé à titre informatif.

Print Friendly, PDF & Email

Note(s)

1 Le contenu de cet article n’engage pas l’UFAL et est proposé à titre informatif

Au sujet de l’auteur

L'Union des FAmilles Laïques est un mouvement familial qui défend la laïcité, une vision progressiste et non familialiste de la famille, la protection sociale et les services publics, le féminisme, l'école républicaine, le droit au logement et l'écologie

Les commentaires sont fermés.