Vœu des échevins 2018 : une tradition électoraliste poursuivie par Georges Képénékian.

0

Communiqué de presse du Collectif laïque Auvergne Rhône-Alpes

Le 8 septembre 2018, le Maire de Lyon, Georges Képénékian, va une nouvelle fois accomplir son chemin de Canossa, en allant prosterner le « trône » lyonnais devant l’autel en la basilique de Fourvière. Ce vœu aux échevins, datant de 1643, aboli durant la révolution française puis rétabli sous Vichy, consiste, pour les édiles lyonnais, à placer la ville sous la protection et le patronage de l’Église durant une messe consacrée.

De nombreux lyonnais ont appris l’année dernière, suite à la manifestation organisée le 8 septembre 2017 par le collectif laïque AURA, l’existence de cette tradition moyenâgeuse, et beaucoup se sont étonnés voire offusqués de cette entorse au principe constitutionnel de laïcité. Plusieurs maires de Lyon, comme E. Herriot et V. Augagneur, ont d’ailleurs refusé, par le passé, de prêter allégeance à l’église catholique, apostolique et romaine.

Les associations signataires, l’UFAL, le Comité 1905 AURA, le Cercle Maurice Allard, le Poing commun, Forces laïques AURA, #Réseau1905 AURA, Esprit laïque AURA, le CLR pays viennois et la Libre pensée 69 :

  • Rappellent que l’État et les églises sont séparés depuis 1905.
  • Dénoncent la participation des élus de la République à la cérémonie des vœux aux échevins, opération purement électoraliste.
  • Demandent le respect de la laïcité dans la ville de Lyon.

Share.

Comments are closed.