Affaire Mila : lettre du Collectif Laïque National à Jean-Michel Blanquer

M. Jean-Michel BLANQUER
Ministre de l’Éducation nationale

Monsieur le Ministre,

Le Collectif Laïque National a suivi de très près le développement de « l’affaire Mila » et s’est réjoui de l’annonce d’une solution satisfaisante enfin trouvée pour rescolariser l’adolescente. 

Cependant, nous sommes attachés à la liberté d’expression, mais aussi au respect de la loi républicaine. C’est pourquoi, Monsieur le Ministre, nous sommes étonnés qu’aucune sanction disciplinaire n’ait été prise à l’encontre des élèves de son lycée coupables de me- naces à son endroit. 

Face à ces expressions de haine vis à vis de la jeune fille, nous estimons qu’il serait important de déclencher au sein de cet établissement une action pédagogique expliquant ce qu’est la liberté d’expression, pourquoi le « blasphème » ne peut être considéré comme un délit et ce que sont les conséquences des menaces proférées à l’encontre de qui que ce soit. 

Parallèlement, il serait opportun que des sanctions disciplinaires soient prises à l’encontre des jeunes délinquants fauteurs de troubles. 

Certes, il faut veiller à la sécurité de Mila, ce que vous avez fait, mais dans le même temps, il est indispensable de lutter concrètement contre ceux qui l’ont mise en danger. Ne rien faire revient à leur abandonner le lycée, à leur permettre d’y imposer leurs règles en lieu et place des lois de la République. 

C’est pourquoi, Monsieur le Ministre, nous vous demandons de mettre en place des mesures dans cet établissement pour qu’y soit restauré l’ordre républicain et que chaque élève puisse y étudier en toute sécurité. 

Veuillez recevoir, Monsieur le Ministre, l’expression de notre haute considération.

Print Friendly, PDF & Email

Au sujet de l’auteur

Le Collectif laïque national regroupe une trentaine d’associations, dont l’UFAL, œuvrant pour la promotion et la défense de la laïcité.

Les commentaires sont fermés.