Agenda

    Fév
    17
    lun
    Partenariat UFAL/MAS : jusqu’à 3 mois offerts sur votre contrat HABITATION @ MAS (Mutuelle d'Assurance Solidaire)
    Fév 17 @ 9 h 00 min – Avr 30 @ 10 h 00 min

    PARTENARIAT (réservé aux adhérent.es de l’UFAL)

    Grace à l’UFAL, assurer son habitation de manière solidaire est possible. En liaison avec son partenaire santé Mutuale, la Mutuelle Familiale (véritable mutuelle du Code de la Mutualité) et la Mutuelle d’Assurance Solidaire (MAS) créée par le groupe mutualiste Entis, les adhérents de l’UFAL bénéficient de conditions d’assurance avantageuses.

    Comment bénéficier de ces avantages et de l’accompagnement dans ces offres solidaires ? 2 conditions :

    1. Être adhérent d’une UFAL locale
    2. Contacter le siège de l’UFAL en demandant à être recontacté et accompagné pour recevoir le meilleur conseil
    Union des FAmilles Laïques (UFAL) dont le siège social est situé 27 rue de la Réunion 75020 Paris est une association loi de 1901 ressortant de l'article 211-1 du Code l'action sociale et des familles N° RNA : W751130789 / SIREN 402 908 685
    Mutuale, La Mutuelle Familiale dont le siège social est situé au 6 rue Galilée - 41260 La Chaussée Saint Victor est une Mutuelle soumise aux dispositions du Livre II du code de la mutualité.INSEE 775 369 887
    Mutuelle Générale de Prévoyance, dont le siège social est situé au 39, rue Jourdil - CS 99050 - 74992 Annecy cedex 9 est une mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité. INSEE 337 682 660
    Mutuelle d'Assurance Solidaire dont le siège social est situé au 39, rue Jourdil - 74960 Cran Gevrier
    Avr
    2
    jeu
    (Reporté) « Delphine et Carole, Insoumuses » le 2 avril à Joinville (94) @ Maison des Associations de Joinville
    Avr 2 @ 19 h 00 min – 22 h 00 min
    L’Union des familles laïques du Val-de-Marne souhaite fêter la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes en compagnie de Femmes Solidaires de Fontenay au cours d’une soirée amicale et festive. Nous n’avons pas pu obtenir de salle pour le 8 mars, mais pour le 2 avril prochain.
    Au cours de cette soirée nous présenterons le film « Delphine et Carole, Insoumuses » film de Callisto McNulty 2019) que nous avons vu l’an dernier au Festival du film de Femmes de Créteil qui relate les combats féministes des années 1970, à travers l’histoire de Delphine Seyrig et Carole Roussopoulos. 
    Le film sera suivi d’un débat puis d’un buffet amical permettant les échanges.
    Nous vous attendons nombreux-ses de 19 à 22h
    Adresse : Maison des Associations de Joinville, 2 place des Canadiens, près du RER Joinville
    Entrée libre en fonction des places disponibles
    Avr
    7
    mar
    (Reporté) ADMD Limoges « Rencontres autour de la fin de vie » @ Limoges - salle du Temps Libre
    Avr 7 @ 18 h 30 min – 20 h 00 min

    Invitation aux « Rencontres autour de la fin de vie » qui auront lieu le mardi 7 avril à 18 h 30, salle du Temps Libre de Limoges

    A l’initiative de l’ADMD (Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité) de la Haute-Vienne et de la Creuse, une réunion publique est organisée autour de ce thème avec pour pour point d’ancrage : un front laïque est-il possible ?

    Plusieurs associations ont été invitées à participer dont, entre autres, l’Ufal qui sera représentée par Michel Canet, vice-président, lequel viendra exposer la position de l’association.

    Mardi 7 avril à 18h30

    Salle du Temps Libre – mairie de Limoges, Place Léon Betoulles

    Entrée est libre et gratuite

    Avr
    21
    mar
    (Reporté) Ciné débat à Créteil : « Kaboul, tu seras un garçon ma fille » @ A venir
    Avr 21 @ 19 h 00 min – 20 h 00 min

    Ciné débat à Créteil organisé par l’UFAL :

    Documentaire de Stéphanie Lebrun : Kaboul, tu seras un garçon, ma fille »

    2012 – 52 mn

    Dix ans après la chute du régime des Talibans, l’Afghanistan est toujours victime d’un clivage important entre les hommes et les femmes. Ces dernières sont considérées comme des citoyens de seconde zone, faisant l’objet de privations de liberté et de violences. Près de 80% des Aghanes sont illettrées. Certaines osent braver les interdits en sortant sans voile et en se faisant passer pour des garçons. Ces jeunes filles sont appelées les «bacha posh», soit «celles qui s’habillent en hommes». Cette méthode est aussi un moyen de rétablir l’honneur de la famille qui n’a pas eu de descendance masculine. Mais comment ces jeunes filles peuvent-elles devenir femmes après avoir grandi comme des garçons ?

     

    Intervenantes à venir.