Le Paraguay rend gratuits les soins de santé publique

0

Le nouveau gouvernement du Paraguay a tenu jusqu’au bout sa promesse de campagne de rendre gratuit la santé publique. Le jour de Noël presque tous les services de santé publique sont devenus gratuits dans l’ensemble du pays.

Asunción (IPS) – « Avez vous du payer quelque chose ? » C’est la question inévitable posée ces jours-ci dans la salle d’attente de l’hôpital mère-enfants à Fernando de la Mora, dans la banlieue de la capitale paraguayenne, là où les gens doutent encore de la gratuité des services de santé publique, comme le gouvernement l’avait annoncé.

« Ils ont pris grand soin de moi. J’ai eu mon bébé par césarienne et l’opération était gratuite, comme les soins médicaux » a dit Gloria Ramírez qui a accouché le jour de Noël – où presque tous les services de la santé publique sont devenus gratuits.

Cette mesure était une des promesses de la campagne du Président de centre gauche Fernando Lugo , précédemment évêque, qui est entré en fonction en août 2008. « Avant que l’hôpital ne m’admette, j’avais prévu de payer. Mais heureusement, à Ramírez, tout est pratiquement gratuit ».

7 % des 6,1 millions d’habitants du Paraguay ont actuellement une assurance-santé privée, 20 % sont couverts par les services de la santé de la sécurité sociale, l’Instituto Previsión Social, et le reste dépend du système public de santé.

Mais on estime qu’environ 40 % de la population était incapable de s’offrir des soins médicaux de tout type. « Nous faisons des soins médicaux un droit, sans se soucier de la capacité d’une personne de les payer », dit Diego Gamarra, directeur général des services de la santé au Ministère de la Santé Publique et du Bien-être Social (MSPBS).

Le MSPBS a commencé à rendre progressivement gratuits les services publics de santé en septembre 2008, quand à prix pour bureau ou visites du malade en consultation externe et visites de salle des urgences ont été renoncés. Plus tard, les prix d’admission à l’hôpital ont été supprimés, avec les frais pour soins intensifs, les soins post-opératoires, les traitements sous  brumisateur, l’utilisation d’une couveuse, la thérapie à l’oxygène, la chirurgie et d’autres services.

A la fin de 2009, les paiements ont été supprimés pour les épreuves diagnostiques dans toutes les spécialités, et pour les services dentaires et ophtalmologiques. Dans son message de Noël, Lugo a mentionné la gratuité des soins de santé publique comme un des principaux succès de son gouvernement.

6 janvier 2010 (traduit de l’anglais)

Partager.

Comments are closed.