Loto de Marly – La Voix du Nord

0

Article paru dans la Voix du Nord sur le loto du jour de l’an organisé par l’UFAL locale.

Salle pleine le jour de l’an à Marly : il n’y a pas de jour férié pour les adeptes du loto

samedi 03.01.2009, 04:46 – La Voix du Nord

 Dominique, dit Pokémon, était fidèle au rendez-vous jeudi après-midi, devant plus de 300 amateurs venus de toute la région. Dominique, dit Pokémon, était fidèle au rendez-vous jeudi après-midi, devant plus de 300 amateurs venus de toute la région.

|  AMBIANCE |

Les fidèles du jeu l’affirment haut et fort à qui veut l’entendre : le loto ne connaît pas la crise. Il fait le plein même les jours fériés ! La preuve, jeudi, jour de l’an, à la salle des fêtes de Marly qui a accueilli 320 amateurs. Ambiance dans les allées.

Il ne fallait pas arriver en retard. Jeudi. 15 h 30, quelques minutes après le début du loto, le parking de la salle des fêtes de Marly affiche complet. « Le 50, le 62, le 91… » : à l’intérieur, Dominique, que tous les amateurs de loto appellent Pokémon, indique les numéros tirés au sort. Pas un bruit (ou presque) : les amateurs écoutent attentivement l’animateur et scrutent leurs grilles, achetées au fur et à mesure de l’après-midi au prix 1,50 E l’unité.

« Ça vaut le coup, il y a de belles primes en jeu », conseille un fidèle. Daniel Bouvenot, président de l’UFAL (Union des familles laïques), qui organise la manifestation, confirme, l’oeil rivé vers la salle pour voir si tout se passe bien : « Les gagnants peuvent empocher entre 10 et 400 E ». Cela peut donc rapporter gros mais ce n’est pas la seule motivation des joueurs : « Dans les lotos, il y a toujours une atmosphère conviviale avec beaucoup d’habitués, on se détend en famille ou entre amis, c’est très sympathique et on prend plaisir à se retrouver », explique Pokémon.

Même le jour de l’an ? « C’est encore mieux ! », répond spontanément l’animateur, pas du tout surpris du succès remporté par le loto de Marly : « Les gens font la fête lors du réveillon et, le lendemain, ils s’embêtent. On est sûrs d’avoir du monde… J’en ai d’ailleurs déjà organisé plusieurs avec le club de football le 1er janvier et on a toujours réussi ! » Preuve que le loto ne fait pas de pause : du 1er janvier au 31 décembre, il a ses adeptes – petits et grands – et traverse les années sans prendre une ride. Quelle santé ! • S. P.

Partager.

Comments are closed.