Fête de l’Huma – dépêche AFP

0

LA COURNEUVE (SEINE-SAINT-DENIS), 14 sept 2008 (AFP) – Le débat sur la laïcité s’invite à la Fête de l’Humanité

Le débat suscité par « la laïcité positive », de nouveau développé par Nicolas Sarkozy lors de la visite du Pape Benoît XVI, s’est invitée dimanche à la Fête de l’Humanité où militants laïcs et chrétiens de gauche défendent la loi de 1905, mais avec des nuances.

« La laïcité on y est attachés, il ne s’agit pas de réviser la loi de 1905, mais une laïcité qui n’enferme pas la religion », affirme Inès Minin, présidente de la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC), lors d’un débat organisé par l’Humanité.

« Il faut que les gens puissent affirmer leurs croyances dans l’espace public », renchérit Cécile Huyghe, permanente de la JOC en Normandie qui « aime bien la Fête de l’Humanité » et a « préféré discuter samedi avec des jeunes » à La Courneuve, plutôt que d’écouter la messe de Benoît XVI aux Invalides.

Mais sur le concept de « laïcité positive », elle se dit réservée. « Ce n’est pas clair, on attend de voir ce que cela veut dire », dit-elle en soulignant son opposition à « tout communautarisme ».

L’historien Claude Mazauric, lui, est très inquiet: « il est urgent de mener une bataille contre les tentatives de démantèlement du système de la laïcité ». « Il faut faire reculer les mots qui compromettent. La laïcité positive remet en cause la neutralité de l’Etat ».

Lors d’un débat organisé à son stand, le sénateur PS Jean-Luc Mélenchon condamne « l’instrumentalisation de la religion » et souligne que « la laïcité positive est une invention du pape Benoît XVI ».

« La foi est une affaire privée, on n’a pas à y entrer », juge-t-il. « Il ne faut pas de religion dans la politique, même si on la trouve sympathique parce qu’on a lu Tintin au Tibet! », dit-il dans une allusion au bouddhisme.

Deux militantes de l’Union des familles laïques condamnent aussi la « laïcité positive ». « Elle ouvre la porte au communautarisme », selon Monique Vézinet, secrétaire nationale du mouvement.

Pour Olivier Souin, plasticien à Montigny-les-Cormeilles (Val-d’Oise), qui se dit de « confession chrétienne », la « laïcité positive est une redondance: la laïcité est toujours positive ».

Hervé Ossant, technicien, de l’Ile-Saint-Denis, est, lui aussi, pour « la laïcité tout court: ni positif, ni négatif! ». Il regrette que la visite du pape « squeeze » la grande fête populaire de la gauche.

Share.

Comments are closed.