Ne pas sacrifier la laïcité sur l’autel du terrorisme*

13

laicite_khaldiAprès les divers attentats de par le monde et sur le sol français, en particulier, on ne peut sacrifier la laïcité des institutions pour la légitime émotion sur l’autel du terrorisme. On ne peut abandonner nos principes constitutionnels pour un retour à une logique concordataire. L’État ne saurait imposer à tous les citoyens un œcuménisme réducteur et trompeur autour de la « Conférence des responsables de cultes en France ». La vie politique et civile de tous les citoyens ne peut se réduire à la seule appartenance présupposée à six religions. Sur 66 millions d’habitants, on compte moins de 4 millions de pratiquants réguliers toutes religions confondues. Près de la moitié de la population se déclare sans religion. On ne saurait, sauf à exclure ou communautariser, enfermer la diversité des citoyens dans ce seul domaine religieux.

Dans cette dérive politique construite à partir des religions, l’émergence de la question de l’Islam conduit à la tentation de consentir des assouplissements sous formes « d’accommodements raisonnables » à nos principes pour remettre en cause non seulement la lettre mais aussi l’esprit de la loi du 9 décembre 1905. Les religions plus anciennement établies en France, en perte de vitesse, n’attendent que ces concessions faites à l’Islam pour entériner ou réformer leur rapport à l’Etat laïque dans une reconnaissance institutionnelle qui préfigure un remariage concordataire. C’est l’occasion inespérée de revenir à la situation antérieure à la loi de séparation des Églises et de l’État en conviant l’Islam à ces épousailles entre politique et religion ? Une telle idée conduirait à rétablir un ordre social
ancien élaboré autour de quelques « cultes reconnus » où le citoyen serait assigné à résidence dans « son » origine, « sa » culture et affecté implicitement à une religion pour mieux lui être soumis. Un retour à l’ordre moral tel que l’entendait Adolphe Thiers, pour lequel « un curé valait cinquante gendarmes ».

Seule l’union de tous les français, indépendamment de leurs convictions ou croyances permettra d’assurer la cohésion nationale. L’obligation de respecter le principe constitutionnel de laïcité de chaque citoyen et non de quelques groupes ou religions arbitrairement choisies est la meilleure assurance que l’émancipation, la liberté, les droits et la sécurité de chacun d’eux soient garantis de manière effective. La laïcité c’est refuser tout privilège à l’athéisme comme aux religions.

Le rôle de l’État est d’assurer la sécurité et la liberté de culte et non de l’organiser. L’Islam en France doit rester l’affaire des musulmans. Ce n’est pas exclusivement la « liberté religieuse » que la laïcité garantit mais d’abord la liberté de conscience, laquelle permet le droit de choisir sa religion, n’en pas avoir ou d’en changer. Voire de militer contre toute religion.

Les institutions publiques doivent demeurer incompétentes en matière de religion, ne reconnaitre institutionnellement aucun culte, aucune croyance. Cette séparation et cette stricte neutralité garantissent l’égalité des citoyens au regard de toutes les convictions.

La laïcité, pour l’État et les institutions publiques, n’est ni l’inclusion, ni l’exclusion des convictions ou des religions. LA LAÏCITE, PRINCIPE CONSTITUTIONNEL, N’EST NI CONTRE LES RELIGIONS, NI AVEC MAIS SANS ELLES.

La laïcité c’est la neutralité, la séparation. Seule la neutralité effective de l’État et celle des institutions concrétise le primat de la liberté de conscience et garantit la liberté de culte pour ne placer aucune opinion au-dessus des autres. Ainsi l’État est le gardien de l’égalité républicaine.

* Titre emprunté à Catherine Kintzler : cf. article dans Philosophie magazine du 03/12/2015.

Partager.

13 commentaires

  1. Bonjour, entièrement d’accord avec votre chronique. L’immense majorité des athées et agnostiques sont des laissés pour compte. Il reste un immense travail à faire. Le chantier est à peine commencé.
    S.marti

  2. Albarèdes Robert on

    je peux souscrire à ce texte…mais, face à l’offensive anti-laïcité du gouvernement en place, vous proposez quoi, comme action, de masse si possible?

  3. Oui, la laïcité est à nouveau sous les coups de boutoir de nos gouvernants et des médiacrates. Les lobbies religieux gagnent régulièrement du terrain grâce à ces messagers curieusement dociles quand ils ne sont pas directement vecteurs de prosélytisme.
    Quelle action engager demande Robert. Mais à chaque massacre des rassemblements citoyens se sont constitués dans des milliers de communes. J’en ai personnellement organisé deux : l’un après la tuerie de Charlie puis un autre après celle du Bataclan. J’ai bien dit des rassemblements citoyens : pas de référence à la religion, à la politique, à la race ou à tout autre critère philosophique, spirituel ou géographique.
    Seuls ces rassemblements laïques sur l’espace public ont le pouvoir de réunir, de faire réfléchir, de préserver l’indispensable neutralité seule apte à maintenir la cohésion nationale autant qu’universelle. Et surtout la paix.
    Et après ? l’éducation civique et citoyenne de 7 à 77 ans. Mais aussi l’éducation. Et enfin l’éducation !

  4. Oui, des rassemblements laïques sur l’espace public devraient réunir, faire réfléchir, éveiller l’esprit critique et préserver la neutralité… Mais qui aura l’initiative de ces rassemblements? Auront-ils autant d’échos dans les médias que les JMJ ou le ramadan?

  5. Valérie Chaste on

    Tout ça est très bien chers défenseurs de la liberté et donc de la laïcité.

    Mais les défenseurs de la vérité factuelle vous dirait que si vous vous comportiez en bons Galiléens (disciples de la doctrine de méthodologie scientifique de Galilée) en allant voir chaque détail de ces événements « tragiques » vous sauriez que tout (je dis bien tout cela) ne sont que billevesées et fabrications de vos régimes branlants soutenus par une presse aux ordres.

    Réfléchissez un peu, informez vous réellement et cessez de jouer le jeu des vrais « ennemis » de la liberté (et laïcité) qui utilisent des leurres pour vous faire tomber dans des panneaux grossiers.

    à moins que cela n’arrange vos affaires et votre fond de commerce et que vous soyez complices de ces impostures immondes.

    A bon entendeur salut laïc.

  6. la chaste Valérie me paraît bien impudique dans son propos : la laïcité n’est ni aveugle , ni sourde et doit de préoccuper des aspirations de tous, clients des religions comme des athées se voulant  » non stupides ou libertins irréligieux  » . En toute fraternité laïque .

  7. Doucement, Valérie. Nul besoin d’assassiner vos voisins pacifistes mais non aveugles face au monde « otanesque » pour éviter de vous attaquer à de puissants et tentaculaires ennemis. Je connais bien cette pratique des groupuscules. Si vous vouliez proposer des réponses – c’est ce que l’on attendait au lieu des diatribes – elles eussent fait avancer le « smilblick ». Dans les non-dits de réponses, on peut évoquer l’attitude à prendre face au vote qui est réellement devenu un leurre car falsifié jusqu’aux entrailles : abstention, refus de vote ? Ou table renversée ? On appelle ça une révolution. Et si les citoyens prennent en main leur destin en connaissance, donc éduqués, et en conscience politique (mais pas en claquant dans les doigts), ça devient une révolution citoyenne. On pourrait peut-être y penser.
    Salutations collaboratives laïques (ne dépendant pas d’une église, je préfère cette orthographe).

  8. Les propos du président Hollande, « «Tuer un prêtre, c’est profaner la République, qui garantit la liberté de conscience »participe à cette confusion que vous dénoncez à très juste titre : utiliser un vocabulaire à connotation religieuse, renvoyant au sacré, pour défendre la République laïque, espace neutre rendant possible toutes les convictions, y compris celle d’en avoir aucune.

  9. Valérie Chaste on

    Certains laïques ( je suis totalement athée et donc peu soucieuse de votre ore tôt grave et ne fait partie d’aucune association c’est vous dire) me font la leçon ici. Soit.

    Tout ce que j’ai à leur faire savoir très simplement c’est que vos fameux attentats n’en sont pas. Oui TOUS.

    Ils n’existent que dans les cerveaux malades de ceux qui les ont imaginés et ceux qui vous les servent.
    Et basta.

    Donc tous les paradigmes sur lesquels vous brodez vos certitudes sont FAUX.
    Asta la Vista Babies. Réveillez vous un peu, regardez les détails et parlez m’en au lieu de dégoiser dans de la rhétorique oiseuse. Je commence à perdre patience.

    • Oui , pour ma part , je partage les derniers propos de Valérie Chaste et je pense que tout bon policier intègre et ne voulant pas tomber dans l’obéissance aveugle et imbécile , a dû logiquement se poser les incontournables questions que se pose tout enquêteur à la suite de chaque acte « terroriste ».
      A qui profitent le crime ?
      Aux terroristes ou à leurs commanditaires ?
      Lorsque nous savons maintenant et de façon avérée qui a créé ce monstre d’Etat Islamique , qui le manipule et qui le finance , il est difficile de ne pas penser que tous les Etats occidentaux ont une très large part de responsabilités dans les assassinats collectifs de victimes innocentes .
      Personnellement , je pense que tous ces actes « terroristes » profitent en priorité à tout Etat désireux d’amplifier les lois liberticides aux détriments des légitimes contestations des peuples . Peuples refusant le garrottage institutionnalisé qui nous achemine progressivement vers une remise en cause de tous les acquis sociaux , et SURTOUT , vers un état de guerre permettant à l’ensemble des oligarchies européennes (monarchiques , aristocratiques , religieuses et financières) de conserver leurs privilèges . Ceci bien entendu , sur le dos et contre la VIE de millions de petites gens .
      Pour en revenir aux agressions quotidiennes contre la laïcité , car elles sont quotidiennes ! Bien plus que nos dirigeants des droites comme des gôôôches , les vecteurs prosélytes qui concourent le plus à la propagation de cette guerre ouverte contre la laïcité sont … tous les médias avec la TRES GRANDE COMPLICITE et la COLLABOration servile et partisane du CSA qui s’assoit régulièrement sur ses obligations républicaines et françaises .
      Ces « gens » du CSA sont payés par nos deniers publics pour nous torpiller allègrement nos valeurs républicaines et contribuent également et indirectement à se faire les complices de la remise en cause de tous nos acquis sociaux .
      Je suis très loin de Paris et quoi qu’il en soit également dans l’impossibilité de contester sur place toutes les fourberies de tous nos dirigeants politiques ; mais si cette possibilité m’était offerte , ce n’est pas à la Place de la République que je me contenterais de manifester , mais bien au 39/43 Quai André Citroen Tour Mirabeau et à l’encontre du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de tous les bouffons-collabos qui occupent cette tour .
      Car ils doivent rendre des comptes au peuple français … ou vider les lieux !

    • Charles ARAMBOUROU on

      La théorie du complot fait décidément des ravages. Donc il n’y a pas eu d’attentats et les 85 morts de Nice sont bien vivants (enlevés sans doute par des extra-terrestres). Il existe bien des « athées stupides ».

  10. «  Les religions plus anciennement établies en France, en perte de vitesse, n’attendent que ces concessions faites à l’Islam pour entériner ou réformer leur rapport à l’Etat laïque dans une reconnaissance institutionnelle qui préfigure un remariage concordataire. »

    Raison de plus pour ne plus accepter de concessions aux exigences sexo-séparatistes de l’intégrisme islamique, qui n’est qu’un partie de l’islam.