Des bureaux de votes catholiques dans la République laïque : l’UFAL dit NON !

13

La préfecture de l’Isère a, sur proposition de M. le Maire de Bourgoin-Jallieu, Vincent Chriqui, arrêté la localisation de trois bureaux de vote dans l’enceinte d’un collège privé catholique, le collège Saint-Michel.

Un tel choix nous semble inadmissible.

L’UFAL :

  • dénonce une grave entrave aux principes républicains, méconnaissant notamment le principe de liberté de conscience des citoyens, garanti par la laïcité, à travers la neutralité des bureaux de vote. Il serait en outre dommageable d’encourager l’abstention dans un contexte politique aussi grave que le nôtre ;
  • s’interroge sur les motivations réelles de Monsieur Chriqui, Maire de Bourgoin-Jallieu et directeur de campagne de François Fillon, dont le principal soutien est le mouvement « Sens commun », émanation politique de la Manif pour tous ;
  • demande solennellement à Monsieur le Préfet de l’Isère de prendre d’urgence un arrêté modificatif pour changer la localisation de ces trois bureaux de vote et garantir ainsi la sérénité du vote.
Partager.

13 commentaires

  1. Pendant qu’on y est pourquoi pas seulement des bulletins de vote au nom de « Fillon » pour l’urne du dessus
    Le crucifix cloué au mur veillera à la régularité du scrutin

  2. Décidément, rien ne les arrêtent si nous ne résistons pas! Résistance, par tous les moyens contre leurs manoeuvres.

  3. Comment un service préfectoral, détenteur du pouvoir de faire respecter la loi, peut-il être complice de tels agissements?!!! je préconise: le limogeage immédiat du préfet; convocation et suspension du maire pour conduite anti-républicaine, désignation d’un maire intérimaire et rappel à l’ordre à tous les élus et personnels administratifs en charge des élections; désignation d’autorité de nouveaux lieux de vote. Y-a-til un pilote à l’Elysée ou à Matignon?

    • Pourquoi alors condamner les élus qui achètent les voix de leurs électeurs et ne pas simplement se moquer d’eux, puisque in fine le vote est secret ?
      La jurisprudence retient « que l’aménagement des locaux dans lesquels se déroule un scrutin ne doit pas porter atteinte à la liberté et à la sincérité du vote et doit, donc, être neutre ; qu’au cours du déroulement du scrutin, le président et les membres du bureau de vote sont, eux mêmes, astreints à une obligation de neutralité » (Conseil d’État, 2004). C’est donc bien qu’il doit exister des personnes influençables !
      Nous considérons que les locaux eux-même doivent être « neutres » et que le meilleur moyen pour cela est qu’ils soient publics.
      Va-t-on faire croire qu’il n’y a pas assez de bâtiments publics à Bourgoin-Jallieu pour assurer la liberté de conscience des électeurs ?
      Cordialement

  4. J’envoie séance tenante le copier-coller de l’article de l’UFAL .Je suggère à chacun de réagir également pour dénoncer cette accaparement de la République par les lieux confessionnels

  5. Proprement incroyable !
    Pourquoi pas aussi tant qu’on y est dans une autre commune dans une école coranique, dans une église, dans une mosquée ?
    Qu’on vire ce préfet dans l’heure.
    République réveille toi !