L’AG de l’UFAL et la conférence qui l’a suivie : un succès sous protection policière qui sonne comme un appel à la résistance !

0

L’Assemblée générale de l’UFAL a eu lieu samedi 30 mai à Paris au Patronage laïque Jules Vallès.
Plus de 40 délégués venus de toute la France ont pu débattre et se prononcer sur l’activité et les comptes de leur organisation. Ils en ont confirmé les orientations, à savoir le lien indéfectible entre le combat social et le combat laïque.
Cette année s’est caractérisée par un développement de l’UFAL et un renforcement de sa structuration.
Le nombre de familles adhérentes est de nouveau croissant et les implantations locales se multiplient.
La seule organisation familiale laïque attachée à sa totale indépendance démontre ainsi son dynamisme et la vitalité des convictions qu’elle défend.

L’Assemblée générale s’est poursuivie par une réunion publique sur le thème « Laïcité, liberté : même combat ! », qui a rassemblé plus de cent participants.

« Après les attentats de Paris et de Copenhague, nous voulions montrer qu’il y a des laïques qui refusent de se taire et qui n’ont pas l’intention de baisser les bras dans la défense des libertés ! L’UFAL a souhaité mettre à l’honneur des militants et montrer à partir d’exemples concrets comment le militantisme laïque permet de défendre nos libertés et d’en conquérir de nouvelles. Liberté d’expression, liberté de “blasphémer”, émancipation par l’instruction, liberté de mourir dans la dignité, liberté de disposer de son corps, liberté sexuelle : autant de libertés que la laïcité rend effectives » a rappelé Christian Gaudray, Président de l’UFAL, lors de son discours.

Les participants avaient dû s’inscrire au préalable et subir un contrôle d’identité avant de pouvoir prendre place dans l’assistance. À l’heure où des nervis de la nouvelle police de la pensée interdisent violemment une réunion publique à Saint-Denis, où une militante de l’UFAL subit des menaces accompagnées d’injures sexistes et antisémites de la part d’islamistes pour avoir, sur BFMTV, dénoncé le port de vêtements religieux dans les lycées publics, la réunion de l’UFAL s’est tenue sous protection policière. Oui, « en 2015, en France, organiser une conférence publique sur la liberté et la laïcité nécessite des mesures de sécurité importantes, malheureusement » a rappelé Nicolas Gavrilenko, Secrétaire général de l’UFAL.

Tribune du 30 mai

Zineb El Rhazoui de Charlie Hebdo, entourée d’Inna Shevchenko des Femen, Jacqueline Jencquel de l’ADMD, Eddy Khaldi, Charles Arambourou et Christian Gaudray de l’UFAL

Zineb El Rhazoui, de Charlie-Hebdo, était la première à prendre la parole. Par sécurité, nous avons dû ne pas annoncer sa participation. Elle vit actuellement un enfer et doit changer régulièrement de logement, accompagnée en permanence d’une protection policière.
Inna Shevchenko des Femen subit les menaces de l’extrême-droite catholique après avoir essuyé des tirs terroristes à Copenhague.

La formidable mobilisation citoyenne de janvier n’a pas dissuadé les fous de dieu de leur violence meurtrière. Ils sont en cela confortés par tous les collaborateurs compréhensifs qui n’ont de cesse de trouver des circonstances atténuantes aux assassins ou apprentis bouchers, mais aussi par les « laïques qui se taisent ».
L’heure est à la résistance face aux obscurantismes.

L’Assemblée générale, puis la conférence de l’UFAL, qui se sont tenues ce 30 mai, étaient un appel à la mobilisation des laïques.
Nous devons développer la solidarité entre nos organisations et les renforcer.
Nous devons reconquérir nos libertés et refuser la bunkerisation de la République. La barbarie à visage religieux n’aura pas le dernier mot. Rejoignez l’UFAL !

Partager.

Comments are closed.