La loi Carle a encore de beaux jours devant elle

0

Le 16 avril 2012, 6 jours avant le 1er tour de l’élection présidentielle, le candidat Hollande écrivait au Comité national d’action laïque : « nous réviserons sans attendre certaines mesures d’application de la loi Carle qui créent un situation de déséquilibre en faveur de l’enseignement privé. Nous reviendrons par exemple sur le décret d’application de cette loi qui est défavorable aux communes rurales membres de regroupements pédagogiques intercommunaux qui ne sont pas des EPCI ».

20 mois après son élection, l’engagement n’est pas tenu et son ministre de l’Éducation nationale fait savoir qu’il n’est pas prêt de l’être dans une réponse à une question écrite de la députée Ségolène Neuville (SRC – 66).

Partager.

Comments are closed.