Contre le budget d’austérité,
pour une alternative sociale, écologique et politique
MOBILISATION NATIONALE LE 15 NOVEMBRE !

1

L’Appel

AFFICHE_15_NOV_PLa coupe est pleine ! Le pays s’enfonce dans la crise avec son cortège de misère, de chômage, de précarité, de violentes divisions. Depuis des années la droite et, depuis 2012, François Hollande, les gouvernements Ayrault et Valls poursuivent le même but dans le cadre des traités européens et en accord avec les dirigeants de l’Europe libérale : austérité, compétitivité par la baisse du coût du travail, reculs sociaux, coupes claires dans les dépenses publiques. Ces politiques ont échoué partout comme elles échouent en France : elles nourrissent la crise, creusent tout à la fois les inégalités et les déficits.

Dans son immense majorité le peuple rejette cette politique imposée sans débat et avec autoritarisme. Cette situation crée une grave crise politique dont la droite et l’extrême-droite porteuses de graves projets de régression tentent de tirer profit.

Les femmes, en particulier, sont les premières victimes de l’austérité. La politique gouvernementale n’a cessé de se durcir à leur égard, comme ce fut le cas avec la contre-réforme des retraites qui s’attaque d’abord aux personnes moins bien payés, en temps partiel (à 83% féminin) ou en contrat précaire, donc aux femmes. Cette manifestation sera également l’occasion de protester contre les attaques spécifiques qui leur sont faites, en supprimant les ABCD de l’égalité et le Ministère aux droits des femmes, ou en baissant drastiquement les subventions aux associations qui luttent pour les droits des femmes. En capitulant, le gouvernement a, au passage, revigoré les mouvements misogynes les plus virulents, comme les Journées de Retrait de l’école et la Manif pour Tous. Nous exprimons enfin notre solidarité avec les secteurs féminisés en lutte, en saluant notamment la victoire des grévistes sans papiers de l’onglerie du 50 Boulevard de Strasbourg (75010), et des hôtels en grève contre la sous traitance.

Il est temps d’arrêter cet engrenage. Il faut dire non à la loi de finances 2015 présentée par Manuel Valls qui, pour satisfaire les cadeaux faits au CAC 40, dans le cadre du pacte de responsabilité, coupe massivement dans les dépenses publiques. Il se traduirait par le recul des services publics et de ses missions, un étranglement financier des collectivités locales et de leur capacité d’investir. Il faut aussi empêcher les reculs budgétaires de la protection sociale qui remettent en cause les acquis pour la santé, la retraite, la famille, les chômeurs.

D’autres choix sont pourtant possibles. Nous ne sommes pas condamnés à l’austérité permanente et à l’insécurité sociale. Il faut mettre en œuvre une politique qui parte des besoins sociaux, s’attaque aux inégalités. Une réforme fiscale d’ampleur permettrait une redistribution des richesses et une relance des investissements productifs au bénéfice de la grande masse de la population, s’inscrivant dans la transition écologique.

Il faut redonner du pouvoir d’achat, augmenter les salaires, créer des emplois. Il faut créer les conditions d’une véritable reconquête industrielle. Il faut s’attaquer au  capital, à la finance, à la rente des actionnaires qui est supportée par les salarié-es, les chômeurs, les précaires, les retraités et la jeunesse.

Il existe dans le pays une majorité de femmes et d’hommes disponibles pour cette alternative sociale et politique, des forces syndicales, sociales, associatives, politiques que nous voulons rassembler.

Mettre un coup d’arrêt aux politiques en cours, imposer d’autres choix, cela ne peut se faire sans la mobilisation des salarié-es, sans l’intervention citoyenne.

  • Pour dire non au budget d’austérité du gouvernement VALLS et appeler à ce qu’il soit rejeté !
  • Pour dire non aux exigences du Medef !
  • Pour rassembler et construire une alternative à la politique actuelle !
  • Nous appelons à organiser des manifestations à Paris et dans les grandes villes de France

Les signataires

Syndicats
Partis politiques
Associations
Premiers signataires
Partager.

Un commentaire

  1. Que ce soit droite ou gauche, la société s’oriente de plus en plus vers la décadence.
    Il y a de multiples facteurs qui nous conduisent au désastre.
    l’humanité devrait se remettre en question sur ses valeurs, et son éthique qui sont
    la source de sa réalisation et de l’épanouissement dans cette société.
    Or les valeurs de nos jours sont taxées sur la consommation et l’intoxication qui chaque
    jour nous atteints, et donc nous font perdre nos repaires, et par conséquent nous devenons esclave d’un système hybride sans nous rendre compte de l’injustice qui regne sur le plan social dont les plus faibles en
    deviennent la proie et victimes.
    Enfin ce n’est pas l’idéologie qui changera le comportement de l’être humain. Mais c’est notamment le coeur à travers sa sensibilité qui apportera la semence d’amour et le remede de l’égalité et de la
    justice dans cette société . Nous laissons la postérité en devenir le juge.