Nommer et agir !

19

rubriques_edito2Oui, ce qui s’est passé a un rapport avec la religion. Les terroristes n’ “instrumentalisent” pas la religion musulmane comme on le voit écrit partout, ils sont les soldats d’un mouvement politico-religieux enfanté par une synthèse du salafisme quiétiste et de la pratique politique des Frères Musulmans (qui ont dans leur programme la restauration du Califat), le tout soutenu financièrement par les pétromonarchies sunnites du Golf. Daesh n’est qu’une multinationale de la barbarie, et ses prétentions territoriales n’ont pour but que de capter des financements tirés de l’exploitation des ressources pétrolières, et non de constituer un véritable Etat.

Mais non, ce qui s’est passé n’a rien à voir avec un prétendu choc de civilisations définies par une histoire empreinte de religion, tout simplement parce que les victimes les plus nombreuses de ces barbares sont des musulmans et qu’aucune civilisation ne peut se construire sur la barbarie et sans culture.

Nous dénoncerons donc les actes de racisme anti-musulman comme nous dénoncerons tous ceux qui trouveront des excuses aux barbares, qui mêleront au débat la repentance post-coloniale ou qui tenteront de disqualifier, en les traitant d’islamophobes, tous ceux qui oseront parler d’islamo-fascisme ou simplement exercer leur droit de libre critique de la religion.

Oui ce qui s’est passé a aussi un rapport avec la laïcité car la laïcité est un des principes constitutionnels fondateurs de notre République. La laïcité, en séparant le politique du religieux, en permettant la liberté, l’égalité et l’émancipation, est de facto le modèle politique le plus en opposition avec l’idéologie islamo-fasciste.

Une association militante comme la nôtre a bien évidement son rôle à jouer. Nous savons que ce rôle n’est qu’une petite pièce dans un grand puzzle qu’il est aujourd’hui bien difficile d’agencer. Nous ne nous déroberons pas. Et grâce à notre réflexion, notre engagement et notre pratique de l’éducation populaire, qui n’ont pas attendu les drames pour se mettre en action : nous sommes prêts !

Partager.

19 commentaires

  1. Je ne puis qu’être d’accord à 100% avec vous, surtout quand il s’agit de qualifier les attentats d’islamo-fascistes !!! sans pour autant verser dans le racisme anti-musulman, que je réprouve…

    PS : j’adore votre site, même si je suis de nationalité belge… VIVE LA LAICITE !

    • Islamo-fascistes parce que la société qu’ils veulent imposer à tous les musulmans (la oumma) et aux non musulmans (“les mécréants”) est basée sur la charia et ressemble plus à du fascisme qu’à de la démocratie. Sans compter la méthode terroriste et expéditive employée. Les autres musulmans (croyants ou non) ne sont pas visés et je préciserais même qu’ils sont libérés de ce fardeau idéologique qui pèserait sur eux si nous ne savions pas faire le distinguo entre eux et ces islamo-fascistes justement.

  2. 2000 ans de religions monothéistes, 2000 ans de terrorisme. Bush II et l’instrumentalisation du 11 septembre par la religion, c’est aussi du terrorisme Il devient urgent d’en finir avec elles !

  3. Oui ! Bine sûr : d’accord avec vous , pour avoir milité pour la laïcité (ancien Président de l’amicale laïque de bondy , entre autres engagements) Mais , à moins que je n’aies pas bien compris la relation de ces assassins armés , contre des gens désarmés , avec la religion : Je les croierais plutôt proches du diabolisme !
    AR

  4. Pourquoi m’associerais-je à autre chose que la Laïcité, quand les Religions n’ont en seul but que d’asservir le peuple. Et cela quelle que soit la religion.
    Donc, je reste défenseur de la Laïcité jusqu’au bout.

      • Oh! que non, je ne me trompe pas, quelle que soit la religion (excepté le boudhisme qui n’est pas une religion) toutes ont trempé leurs mains dans le sang de ceux qui ne pensaient pas comme eux.

        • Je ne conteste pas ce que vous pensez des religions. Je voulais dire que la laïcité ne signifie pas le combat contre elles mais leur libre exercice dès lors que celui-ci reste dans le domaine privé.
          Pour ma part, moi qui suis profondément athée et non agnostique, je joins certaines formes du bouddhisme aux autres religions (voir certaines théories sexistes, fascisantes des adeptes du Dalaï-lama, par exemple).

          • 100% avec vous sur tout ce que vous dites. Je ne souhaitais pas polémiquer sur le bouddhisme, c’est pourquoi je le mettais un peu à part, par contre et sans preuves du contraire, il n’a pas encore les mains chargées de sang.

  5. J’en ai assez de vos prêches emplis de certitudes et d’anathèmes qui sont tout le contraire de la laïcité. Il serait temps de se calmer et de commencer à réfléchir avec objectivité. Je me desabonne. Salut.

  6. Quels “anathèmes” ?
    Quelles “certitudes” seraient “prêchées” ici ?
    Cette association assume sa position, l’énonce clairement, et modestement. Je trouve que nombre de faits sont régulièrement nommés et rappelés, assurant une vigilance que j’apprécie.
    J’adhère totalement à ce qui est prononcé dans ce texte, qui peut permettre une approche lucide.

    • C’est parfaitement clair : les terroristes s’inspirent du coran, il suffit de parcourir certains versets où il est dit que tous les infidèles doivent être massacrés… tout y est, c’est écrit noir sur blanc !

  7. Simple lecteur, je lis des conceptions bizarre de la laïcité. Ne voir dans les conflits d’hier et d’aujourd’hui que des causes religieuses semble plus que simpliste. Malheureusement des guerres et exterminations (y compris en France) ont été parfois menées à leur tour par des personnes revendiquant leur laïcité.
    Jaurès serait à relire notamment sur sa conception républicaine de la république et la laïcité : vivre ensemble.!

    • Pour répondre à votre demande les exemples de personnes laïques “va t’en guerre” ne manquent malheureusement pas. Citons, parmi tant d’autres en France, des Poincaré, Clémenceau, etc… lors de la première guerre mondiale, ou lors des guerres coloniales de Jules Ferry aux ministres et (ou) présidents de la 3èmes ou 4ème République (Madagascar, Indochine, Algérie… ) encore plus près de nous l’engagement dans des opérations extérieures souvent inefficaces que meurtrières (Afghanistan, Lybie..).
      Pire, au niveau international ! Mussolini ou Hitler spécialement au début de leurs ascensions, comme malheureusement Staline… Pol-Pot …et tant d’autres n’étaient pas animés.. par les grandes convictions religieuses.!
      Les guerres, les crimes sont donc parfois l’oeuvre terrible de catholiques, de protestants, de juifs, de musulmans, d’hindous, de bouddhistes, de shintoïstes, etc. mais aussi… d’athées.
      Cela ramène au point de départ de ma réaction : plutôt que de se lancer à une recherche dangereuse (on l’a vu dans l’Histoire) de “boucs émissaires” il devient urgent de réfléchir en profondeur sur les causes économiques et politiques de ces situations dramatiques.

  8. “Nous dénoncerons donc les actes de racisme anti-musulman comme nous dénoncerons tous ceux qui trouveront des excuses aux barbares, qui mêleront au débat la repentance post-coloniale …”

    “Si les violences du Maroc et de Tripolitaine achèvent d’exaspérer, en Turquie et dans le monde, la fibre blessée des musulmans, si l’Islam un jour répond par un fanatisme farouche et une vaste révolte à l’universelle agression, qui pourra s’étonner ?”
    Jean Jaurès L’ordre sanglant. L’Humanité, 22 avril 1912

    “Fortement marqué par son origine religieuse, la repentance est parfois confondue avec une forme de masochisme justifié par des fautes passées.
    La repentance a pris un nouveau sens en 1994 avec une lettre de Jean-Paul II faisant état d’un regret relatif à des actes commis dans le passé par des membres de l’Église et reconnus publiquement comme des fautes (voir l’article Péché) avec le recul de l’Histoire.”
    Wikipédia

    La laïcité n’est pas un dogme, avec ses prédicateurs, détenteurs de la vrai foi laïque, dénonciateurs des fausses laïcités hérétiques, et porteurs de jugements moraux sur qui fait partie des forces du bien et qui fait partie des forces du mal, et qui peut être ou pas excusé ou pardonné de ses péchés .
    Jean Jaurès, et tout ceux qui combattent les dominations coloniales et néo coloniales n’ont rien de “repentis”. Ces crimes ne sont pas les nôtres, notre République n’est pas celle là.
    Si l’histoire coloniale pose un problème à l’UFAL, c’est son problème, pas celui du combat laïc.

    Merci de me retirer de cette liste.