A nous d’être à la hauteur !

4

Nous vivons désormais dans un état d’exception suite aux attentats du 13 novembre. La France vient d’ailleurs de faire jouer la clause générale de dérogation prévue à l’article 15 de la Convention européenne des Droits de l’Homme.

Hasard du calendrier, la Cour européenne des Droits de l’Homme vient de rendre un arrêt qui confirme sa jurisprudence, à savoir que le principe de laïcité, en ce qu’il impose la neutralité aux agents des services publics pour garantir l’égalité de traitement des usagers, ne viole pas l’article 9 de la Convention européenne des Droits de l’Homme qui garantit le droit à la liberté de manifester sa religion.

En attendant le plein rétablissement de l’État de droit, nous assistons à nouveau à l’émergence de deux postures insupportables :

  • la haine d’un côté, en s’en prenant (pas toujours uniquement verbalement) à des individus du fait de leurs croyances ou de leurs supposées croyances, bref, du racisme, que nous devons combattre sans faiblir ;
  • l’auto-victimisation de l’autre côté, qui détourne la victimisation soit en excuse pour les terroristes, soit en revendications communautaires, soit encore en étendard pour une « laïcité inclusive », c’est-à-dire la fin de la laïcité, ce que nous n’accepterons jamais.

Nous ne sommes pas « au milieu » ou dans un entre-deux. Nous sommes à la pointe du combat laïque et nous n’avons pas à nous positionner par rapport aux uns et aux autres. Nous devons affirmer nos convictions pour promouvoir et défendre le principe constitutionnel de laïcité alors que les tentations concordataires se font pressantes. La Semaine de la laïcité est l’occasion de nous faire entendre et de déployer une éducation populaire en direction de tous les publics : scolaires, jeunes, grand public, élus, etc. La situation l’exige, nous sommes attendus, nous avons la légitimité et les outils nécessaires. À nous d’être à la hauteur !

Partager.

4 commentaires

  1. Il faut choisir: ou défendre la loi de 1905 et exiger l’abrogation des 10 milliards annuels aux écoles privées ou planter des arbres pour ne pas aller à Japy le 5 décembre!!!
    Moi j’ai choisi d’aller à Paris et j’aurais aimer manifester contre les hypocrites qui donnent un coup de pied dans le nid de guêpes et qui s’étonnent que les autres soient piqués.
    Ce n’est pas un état d’exception mais un état d’urgence (…)

  2. CHAMP Roger , moiitant Front de Gauche on

    Quand les organisations qui prétendent défendre la laïcité dénonceront-elles toutes les violations à la liberté d’expression et de rassemblement qui redoublent avec cet état d’urgence absolutiste ?
    Quand exigerons-nous que des militants écologistes, altermondialistes, libertaires et pacifistes ne soient pas la cible des forces dites de sécurité et de police .
    On parle beaucoup , et à juste raison, des atteintes graves aux libertés d’expression et de réunion en Turquie et on ne dit rien pour ce qui se passe à nos portes ?

    France, terre de liberté , de fraternité et d’asile , où es-tu passée car on ne t’entend guère !

  3. « la haine d’un côté, en s’en prenant (pas toujours uniquement verbalement) à des individus du fait de leurs croyances ou de leurs supposées croyances, bref, du racisme ».

    S’il vous plait, n’entrez pas dans la cohorte des gens qui mélangent racisme et religion! C’est tellement dangereux! On trouve à peu près toutes les religions dans à peu près toutes les « races », vous le savez bien …

    Je vous écris du Québec où je participe au quotidien à la lutte pour la laïcité, contre les accommodements dits « raisonnables », etc. Je vous lis avec immensément d’intérêt, très régulièrement je fais suivre dans mon réseau personnel les informations que je trouve dans vos courriels et qui me semblent être les plus pertinentes dans mon réseau québécois.

    Je vous le répète, soyez attentifs à ce type d’erreurs, qui immanquablement vont dans le sens des pires ennemis de la laïcité.

    Et merci, d’une façon très générale, pour tout ce que vous faites.