Réponse aux diffamations de Jean-Marie Bonnemayre (Cnafal) dans les médias de la Libre Pensée (FNLP)

0

La Fédération nationale de la Libre Pensée (FNLP) a diffusé le 16 décembre par voie de communiqué une interview de Jean-Marie Bonnemayre, président du Conseil National des Associations Familiales Laïques (CNAFAL), qui a soutenu le meeting qu’elle organisait le 5 décembre à Paris. Jean-Marie Bonnemayre, lourdement sollicité, en a profité pour se livrer à une pratique, certes habituelle chez lui, mais particulièrement détestable par les temps que nous vivons : diffamer une autre organisation laïque, l’UFAL.

Le prétexte ? L’UFAL n’a pas participé à l’initiative de la FNLP. Or ce fut le cas de nombreuses autres associations laïques (citons le CNAL, la Fédération Nationale des DDEN ou la FCPE), ainsi que des Obédiences maçonniques. Notre attitude a été argumentée, sans la moindre critique de l’initiative, car l’UFAL considère que c’est moins que jamais le moment de diviser les laïques.

Passons sur les moqueries de Jean-Marie Bonnemayre à propos de la faiblesse -relative- des effectifs de l’UFAL. Nous n’avons pas la prétention de rivaliser avec le CNAFAL, dont beaucoup de familles sont membres sans le savoir, simplement parce qu’elles ont adhéré à une association de parents d’élèves qui pratique la double appartenance. Chacun ses méthodes…

Mais voici le pire : selon le président du CNAFAL, l’UFAL aurait « “engendré” Riposte Laïque, ce groupuscule fascisant… ». Propos aussi infects que contraires à la vérité : car Riposte Laïque a été créée justement par des individus que l’UFAL avait exclus de ses rangs en raison de leurs prises de positions incompatibles avec ses valeurs. Pour nous, la défense et la promotion de la laïcité républicaine ne doit jamais servir d’alibi pour exclure et diviser ; nous luttons contre tous les cléricalismes et tous les intégrismes. Dès sa création, Riposte Laïque a donc pris pour cible l’UFAL, qui dénonçait la dérive “maurassienne” de ses fondateurs. Le CNAFAL peut-il en dire autant, alors que son président, un certain Bonnemayre Jean-Marie, a été interviewé par Pierre Cassen lui-même, le fondateur de Riposte Laïque ? Ont également contribué à Riposte Laïque : le secrétaire général du CNAFAL, Jean-François Chalot (70 articles), et l’actuel président du CDAFAL-94, Guylain Chevrier (121 articles). Certes, tous ont pris depuis leurs distances… un peu tard sans doute, tant les liens de Riposte Laïque avec l’extrême droite étaient devenus rapidement évidents !

Quant à l’accusation faite à l’UFAL d’appuyer « la création d’associations familiales musulmanes qu’on a vu surgir à l’occasion de la Manif pour tous », elle relève du pur délire, alors que l’UFAL combat au contraire l’alliance du cléricalisme musulman (Farida Belghoul) et des extrémistes catholiques contre l’égalité filles-garçons à l’école.

Pourquoi tant de haine, et de propos diffamatoires ? Peut-être parce que l’UFAL bénéficie dans le mouvement familial d’une crédibilité bien supérieure au CNAFAL, du fait de la pertinence de ses actions, de ses positions et de ses analyses, malgré des effectifs moindres. Surtout parce que l’UFAL a été fondée, en rupture avec le CNAFAL, pour préserver l’indépendance du mouvement familial laïque, et refuser la mainmise du parti politique actuellement au pouvoir.

Alors que la situation et le bon sens exigent l’unité des laïques et des Républicains, des calomnies d’une telle violence et d’une telle mauvaise foi sont criminelles. Le CNAFAL reste à nos yeux un mouvement respectable : nous souhaitons qu’il se ressaisisse et s’émancipe des passions de quelques égos contestés qui ne peuvent que le décrédibiliser.

Partager.

Comments are closed.