Les infirmièr-e-s anesthésistes souhaitent la reconnaissance de leurs cinq années d’études après le bac: Bachelot leur envoie les CRS !

0

En marge du combat central contre le projet sur les retraites du gouvernement, nous avons déjà vu comment ont été traités les médecins du travail qui s’occupent de notre sécurité en terme de santé au travail (amendement 730 devenu l’article 25 de la petite loi qui sera débattue au Sénat la semaine prochaine) .
Alors que les infirmièr-e-s anesthésistes, qui assurent notre sécurité lors des interventions, développent dans le calme des revendications légitimes, elles sont traitées avec mépris. Pire, on les met en présence d’un spécialiste du dialogue social du ministère qui leur dit qu’il ne peut rien pour elles. In fine, on leur fait savoir que les décrets sont déjà publiés car il y a un syndicat principalement composé de directeurs d’hôpitaux et de cadres non soignants qui a signé. On croit rêver !
L’UFAL, mouvement de défense des usagers et assurés sociaux au titre de la loi du 4 mars 2002, s’insurge contre ces brutalités et cette façon fort peu civilisée de traiter les personnels médicaux et paramédicaux dont le but est de soigner l’ensemble de la population.

Partager.

Comments are closed.