Payer plus pour être soigné moins : ça suffit !

0

Le Collectif national contre les franchises, pour l’accès aux soins partout et pour tous et pour une sécurité sociale solidaire alerte sur le niveau de restrictions aux soins atteint aujourd’hui.
Les différentes réformes, les plans de financement de la Sécurité Sociale successifs, la loi HPST font qu’aujourd’hui des personnes de plus en plus nombreuses sont en difficultés d’accès aux soins dans notre pays.

  • pour des raisons financières avec l’augmentation continue du reste à charge
  • par l’éloignement géographique des structures de soins lié aux fermetures dans les hôpitaux de proximité,
  • par la limitation de l’offre de soins dans des territoires désertés par les professionnels de santé
  • en psychiatrie, par les restructurations des structures de secteur qui s’accompagnent de projets de soins ambulatoires et d’accueil contraints comme une alternative portant atteinte aux libertés publiques et à l’humanité du soin psychique.
  • par une tarification sous-cotée des soins qui conduisent à l’abandon des activités non rentables par les directions d’établissement : services IVG, maladies infectieuses…
  • par les freins mis, pour des raisons de basse politique, à l’accès  à l’aide médicale d’Etat, qui excluent des soins nombre d’étrangers sans titre de séjour, freins totalement inefficaces en termes d’économies mais lourds de conséquences en termes de santé publique.

Le collectif national contre les Franchises appelle  à se mobiliser et à engager des actions communes comme le 19 novembre à Bordeaux et Toulouse auprès des Agences Régionales de Santé et contre la politique gouvernementale.

Payer plus pour être soigné moins : ça suffit !
A l’opposé de cette politique, des organisations membres du collectif national contre les franchises proposent une Plate Forme promouvant une conception solidaire de la santé et de l’accès aux soins qui sera présentée lors de de la conférence de presse du 19 novembre.
Contacts : collectif-national-contre-les-franchises@orange.fr

Partager.

Comments are closed.