Les Hôpitaux: Coordination Nationale de Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de Proximité : 9ème rencontre à Ivry 27-28 octobre.

0

Invitation

Bonjour à tous les comités et à toutes les organisations et médias avec qui nous sommes en contact VENEZ TOUTES ET TOUS AUX 9° RENCONTRES de la Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de Proximité IVRY 27 & 28 octobre.
Notre service de santé va très mal en ce moment !!!

– l’accroissement des franchises, qui s’ajoutent à d’autres forfaits et dépassements… non seulement fait de plus en plus payer les malades, mais accentue aussi l’inégalité sociale devant l’accès aux soins et à la prévention. NOUS APPELONS DONC TOUS NOS SYMPATHISANTS A SE JOINDRE A LA MANIFESTATION UNITAIRE CONTRE LES FRANCHISES DU MARDI 23 OCTOBRE A 17H30 DEVANT L’ASSEMBLEE NATIONALE
– la suppression des sites et des services s’accélère depuis cet été : Chirurgie sur Pertuis, Nogent, St Affrique (partiellement), maternités sur Clamecy, Quimperlé, Lannemezan, Carhaix, Ivry, Urgences sur Lézignan, menaces accentuées sur Chatillon sur Seine, Belley, Champagnole, Ambert, Auch, Valréas, Cavaillon… D’autre part les plus grands sites sont maintenant touchés : difficultés dans nombre de CHU, crises et réductions à Rouen, Le Mans, Brest, et sur divers établissements de la Région Parisienne… Un vrai désastre pour tout le territoire. L’inégalité face à l’accès aux soins cumule ici les problèmes sociaux avec les problèmes géographiques, et multiplient les déplacements imbéciles, inutiles et dangereux. Au moment ou le coût des transports s’enflamme par obligation, une franchise de 2€ par transport ambulancier est programmée !!! Non seulement on détruit et on fait payer plus ceux qui en pâtissent…
– l’accentuation d’une santé « marchande », capitaliste ou libérale (au choix) est programmée avec la généralisation de la T2A pour tous les établissements.
Malgré la saine réaction de nombres de professionnels de santé, elle va forcément profiter aux seules activités rentables, au détriment des autres tout aussi essentielles. Elle va mettre en concurrence services et médecins au sein d’un même hôpital et accroître les rivalités et les tensions. Elle va profiter au privé par rapport au public. Elle va peser d’un tel poids sur les petits sites que ceux ci auront du mal à s’en remettre, et seront une nouvelle fois fragilisés !
– il faut enfin prendre la densité médicale pour ce qu’elle est : un drame national, qui ne profite aujourd’hui qu’au sud méditerranéen et au centre de Paris.
Partout ailleurs, manque de spécialistes, de généralistes, d’infirmiers… Il faut largement et sur une longue durée augmenter le numérus clausus, et surtout aider les spécialités déficitaires ou en renforcer d’autres (généralistes, urgentistes, par exemple). A la Coordination, nous pensons, qu’en accord avec les personnels concernés (aides, prises en charges diverses, santé plus collectivement vécue…) il faut instituer un mini service public de la santé : les nouveaux médecins seraient nommés pour une période de 3 ou 5 ans maxi dans une zone ou un service déficitaire, là où il y a demande et besoin. Après cette période, libres à eux de se fixer où bon leur semble. Sinon, si on laisse faire régions et départements, voire Pays ou communautés de communes, on va se trouver face à une concurrence déloyale et malsaine, un « marché » incroyable aux médecins et infirmiers, qui est indigne d’un grand pays comme le nôtre, qui bafoue l’égalité et l’aménagement équilibré de notre territoire.

Il est donc urgent :

  1. de demander un moratoire vis à vis du plan hôpital 2007-2012 et stopper la destruction des services et des sites
  2. de contrer systématiquement l’idéologie officielle qui fait passer les grands centres et la centralisation des sites et des services comme la seule solution. Nous savons bien que tout n’est pas parfait dans un petit centre, mais c’est comme dans un CHU ! Nous ne sommes pas manichéens, mais nous constatons la souffrance de régions entières, et l’accumulation de citoyens de plus en plus éloignés des centres de soins (y compris financièrement avec la multiplication des taxes, franchises et dépassements). Encore une fois ce sont les plus démunis socialement et géographiquement qui sont les premiers touchés.
    Grande tristesse !!! La santé devrait être une priorité, prise dans toutes ses dimensions : écologique, sociale, préventive et pas seulement le domaine des soins et des convalescences…
  3. une vraie démocratie médicale, avec usagers, personnels et élus locaux doit être revivifiée

Notre 9° Rencontre d’Ivry va essayer d’approfondir ces problèmes pour mieux contrer la vague libérale qui nous assaille !

Venez y nombreux, faites la connaître ! C’est une rencontre ouverte à toutes et tous !!! Que les comités de la Coordination qui ne sont pas inscrits se fassent représentés, surtout ceux qui sont actuellement dans l’oeil du cyclone.
Il faut faire front massivement et unitairement contre cet assaut généralisé contre notre système de santé

Solidairement,

Pour la Coordination
André et Michel coprésidents
michel.Antony@wanadoo.fr
alachardsbesson@akeonet.com
Le programme des 9° Rencontres d’Ivry 27-28 octobre est également sur notre site
Site http://www.coordination-nationale.org
Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de Proximité Mairie de St Affrique 12400 – Site http://www.coordination-nationale.org

Partager.

Comments are closed.