Courrier des lecteurs – Clinacoo.com

0

Hubert Hervet signe un article publié dans la rubrique « courrier des lecteurs » du site d’information de la Réunion. A lire ci-dessous

Ça y est, il est pris !

CLICANOO.COM | Publié le 9 mai 2009

Sus à l’ennemi numéro un ! L’hystérie collective qui a suivi la capture de ce dangereux illuminé qu’était Petit Lys d’amour, hystérie que tous les médias ont préparée, n’a d’égal que celle qui a mobilisé les adorateurs du coussin de Cambuston, puis, le virus étant soudain ranimé, celui de Trois-Bassins, voisin des Avirons où, il y a trois ou quatre ans, la Vierge devait apparaître en pleine épidémie de chikungunya.

Auparavant, en février, le nom d’Allah était dessiné dans le ciel par les nuages soudain promus calligraphes du prophète que d’aucuns disent illettré. Comment expliquer de telles dérives de la raison autrement que par l’omniprésence d’une religiosité fondée plus sur des crédulités ? Celles-ci relèvent de la magie et d’un endoctrinement précoce rendant l’enfant, arrivé à l’âge de raison, peu capable d’une réflexion personnelle ; ces crédulités sont d’autant plus aisément inculquées qu’elles le sont dès l’enfance par une convergence des influences culturelles que seule l’école, renvoyant la religion à l’espace familial privé, peut tenter de corriger par le progrès de la « connaissance » qu’elle exerce, sur la « croyance » qui ne se discute pas ! Même l’école peut, tant par l’environnement culturel que par l’empreinte qu’ont reçue les enseignants de ces formes « naïves » des religions (cf. l’étymologie), avoir de la peine à faire briller la petite flamme rationnelle chère à Victor Hugo : « Dans chaque village, un homme tend un flambeau, l’instituteur. Et un autre souffle dessus, le curé. » Les talibans brûlant les écoles de filles en Afghanistan, illustrent cruellement cette citation ! Un candidat à la présidentielle tenait le discours contraire ; il a été élu. C’est sur ce danger que Caroline Fourest, attire notre attention dans un article du Monde du 30 avril dernier : » Quand le prêtre formera l’instituteur ». « On assiste à un assaut sans précédent pour tenter d’affaiblir l’enseignement républicain et laïque au profit de l’enseignement privé et confessionnel. En principe, la « République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte » En coulisse, tout est fait pour torpiller l’esprit de cette loi dès qu’il s’agit de l’éducation nationale ». Dans cet article elle énumère tous les coups portés au caractère laïque et républicain du système d’enseignement français depuis les attaques contre l’école maternelle que l’on remplace déjà par des « jardins d’éveil » – payants – jusqu’à la reconnaissance par l’Etat des diplômes des établissements d’enseignement supérieurs confessionnels, théologiques et autres, contrairement à la loi au respect de laquelle il devrait y avoir recours. Devant, donc, ces manifestations d’un autre âge – toutes les sociétés n’ont donc pas le même âge, en tout ou partie ? – les Eglises affichent une certaine prudence au point de ne pas reconnaître comme acte de foi la croyance aux apparitions virginales, fussent-elles acceptées, cependant, et commercialement exploitées. Ah ! ces marchands du temple que Jésus aurait chassés ! Le veau d’or est toujours debout !Même le représentant du Comité contre les manipulations mentales s’est exprimé par ces mots : « Grâce au ciel, il n’y a pas eu d’incident tragique ! Que vient faire le ciel dans cette affaire sinon, peut-être, d’avoir envoyé la lumière aux gendarmes par Geneviève interposée à qui ils brûleront un cierge ! En tout cas, cette histoire donnera aux étudiants en sociologie un bon sujet d’étude et Karl Marx ne révisera pas son opinion sur la religion, opium du peuple. Quant aux citoyens de ce pays, qu’ils soient vigilants sur les dangers qui menacent la République si les religions, comme cela semble se dessiner, ici ou là, sortent de la sphère privée où la constitution leur offre une possibilité de sereine existence pour prendre une place dans la sphère publique où l’histoire et l’actualité montrent que c’est source de conflits incontrôlables…

Hubert Hervet Président de l’Union des familles laïques de la Réunion (UFAL)

Partager.

Comments are closed.