À lire : « « Les piqûres de révolte de Taslima Nasreen” (lemonde.fr , 13 août 15) »

0

Cet article nous a intéressés, on vous en propose la lecture (1)Le contenu de cet article n’engage pas l’UFAL et est proposé à titre informatif.

Lire cet article
sur son site d’origine

« Il y a un mot de notre langue qui sert à qualifier les femmes bengalies : il signifie “muettes”. C’est pourquoi je me suis sentie obligée de prendre la plume. (…) Les femmes muettes de mon pays savent que j’ai écrit pour elles. »


Taslima Nasreen
/ , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Note(s)   [ + ]

1. Le contenu de cet article n’engage pas l’UFAL et est proposé à titre informatif
Partager.

Comments are closed.