À lire : « L’Autorité des marchés financiers met enfin son nez dans le trading haute fréquence en France »

0
Euronext et l’opérateur Virtu, ont été condamnés cette semaine par l’Autorité des marchés financiers (AMF). C’est la première fois que le « gendarme de la bourse » français s’attaque au trading à haute fréquence, mais ces peines arrivent bien tard et sont trop symboliques pour freiner les dérives. Décryptage.

Lire cet article sur son site d’origine

Cet article nous a intéressés, on vous en propose la lecture (1)Le contenu de cet article n’engage pas l’UFAL et est proposé à titre informatif.

Note(s)   [ + ]

1. Le contenu de cet article n’engage pas l’UFAL et est proposé à titre informatif
Partager.

Comments are closed.