À lire : « Femen relaxées face à Civitas : un point pour la liberté d’expression »

0
Poursuivies par une association catholique proche de l’extrême droite après avoir perturbé en 2012 un rassemblement de Civitas contre le mariage pour tous, les Femen ont été relaxées mardi par le tribunal correctionnel de Paris. Les juges ont écarté l’accusation d’injure au profit de la liberté d’expression.

“In gay we trust”, “Occupe-toi de ton cul”, “Fuck Church”… Les slogans déclamés par des militantes Femen en novembre 2012, lors d’un défilé parisien de Civitas contre le mariage pour tous, ne portent donc pas injure aux catholiques. Par un arrêt rendu ce mardi, le tribunal correctionnel de Paris a débouté la demande de l’Agrif, association proche de l’extrême droite, de condamner les Femen pour “injure envers les manifestants en raison de leur appartenance à la religion catholique“.

Lire la suite de cet article sur son site d’origine

Cet article nous a intéressés, on vous en propose la lecture (1)Le contenu de cet article n’engage pas l’UFAL et est proposé à titre informatif.

Note(s)   [ + ]

1. Le contenu de cet article n’engage pas l’UFAL et est proposé à titre informatif
Partager.

Comments are closed.