RSF publie un rapport sur la pénalisation du blasphème dans le monde

0

Intitulé “Blasphème : L’information sacrifiée sur l’autel de la religion”, ce rapport de Reporters Sans Frontières disponible en français, fait le point sur la pénalisation du blasphème, de la diffamation des religions et de l’apostasie à travers le monde. La carte introductive est édifiante, puisque dans 20 pays l’apostasie, c’est à dire le renoncement à sa religion, est passible de la peine de mort :

Un grand nombre de pays, dont pratiquement tous les pays européens (1)seuls Chypre, la Bulgarie, et l’Estonie sortent du lot, ont une législation contre la diffamation des religions, même si ces lois sont parfois peu utilisées sauf dans un contexte de discrimination avérée envers une communauté ou d’un groupe d’individus pour des motifs religieux. La sanction vis[ant] l’atteinte aux personnes et non l’atteinte aux croyances ou aux dogmes.

On notera une certaine imprécision du rapport sur le cas de la France, puisque comme en Allemagne, une législation contre le blasphème existe encore dans certains départements où la loi de 1905 ne s’applique pas (voir la campagne Laïcité sans exceptions, lancée par l’UFAL avec d’autres organisations).

Note(s)   [ + ]

1. seuls Chypre, la Bulgarie, et l’Estonie sortent du lot
Partager.

Comments are closed.