Pearl Jam

0

En 1990, le guitariste Stone Gossard et le bassiste Jeff Ament ont été pour la première fois réunis au sein du groupe Green River, avec Mark Arm et Steve Turner. Après la séparation du groupe, les deux derniers formèrent le groupe Mudhoney, tandis que Gossard et Ament rejoignirent Andrew Wood pour former le groupe Lords of Wasteland, plus tard renommé Mother Love Bone, avec Greg Gilmore et Bruce Fairwaither.

Le groupe se sépare avec la mort de son chanteur, Andrew Wood, qui succombe à une overdose la veille de la sortie de leur premier album, « Apple ». Son ami Chris Cornell, chanteur du groupe Soundgarden (Attention : faire un lien sur Soudgerden vers http://fr.wikipedia.org/wiki/Soundgarden) enregistra un album à sa mémoire. Sur cet album, qui prit le nom de Temple of the Dog (d’après les paroles d’une chanson d’Andrew Wood), étaient réunis Gossard, Ament, McCready et Cameron, à l’époque, batteur du groupe Soundgarden. Sur le titre Hunger Strike, Eddie Vedder accompagne Chris Cornell au chant.

Par ailleurs, Gossard commence à travailler seul et à emmagasiner quelques compositions dans une cassette intitulée Stone Gossard demos 1991, incluant trois instrumentaux. Gossard rencontre vite Mike McCready, un guitariste soliste depuis peu sans groupe. Ament les rejoint peu de temps après. Les trois musiciens réalisent très vite qu’ils tiennent quelque chose de valable.

Le groupe n’ayant toujours pas trouvé ni de nom ni de chanteur, Gossard commence à distribuer ses démos à ses amis en espérant qu’elles finiront entre de bonnes mains. L’un de ces amis, l’ex-Red Hot Chili Peppers Jack Irons, confie la cassette à l’une de ses connaissances, Eddie Vedder. Ce dernier habite San Diego, travaille la nuit dans une station service et passe son temps à écrire et interpréter des chansons avec un groupe nommé Bad Radio. C’est un chanteur timide, apparaissant quelque fois avec un masque pour ne pas avoir à regarder la foule. Vedder écoute les cassettes de Gossard et apprécie tout de suite. Il écrit alors les paroles des trois instrumentaux, dont « Dollar short », rebaptisée « Alive » sur Ten, le premier album, et les chante sur cassette. Les deux autres sont « Once » et « Footsteps ». Cette dernière chanson ne figure pas sur « Ten » mais on peut la trouver sur la compilation « Lost Dogs ». Ament et Gossard sont tout de suite emballés. Ils organisent une session sur Seattle et deux semaines après, Vedder arrive sur place. Le groupe écrit et s’enregistre pendant cinq jours, et se produit en concert le sixième. Vedder est ensuite invité à participer au projet nommé Temple of the Dog mis en place par Chris Cornell, le chanteur de Soundgarden (on retrouve Temple of the Dog sur la BO du premier Wayne’s World). Cornell a écrit quelques chansons inspirées par Andrew Wood, qui était son ami et colocataire, et a décidé de les enregistrer sous forme de Tribute.

Une fois le projet « Temple of the Dog » terminé, Vedder, McCready, Gossard et Ament, accompagnés du nouveau batteur Dave Krusen, décident de se nommer Mookie Blaylock, du nom de leur basketteur favori. Peu après, le groupe signe chez Epic et commence à travailler sur le premier album. Pour des raisons de copyright, le groupe se rebaptise Pearl Jam. Cette dénomination vient de Vedder, qui l’a longtemps expliqué ainsi : Pearl, sa grand-mère, était mariée avec un amérindien grand amateur de plantes hallucinogènes. Avec ces plantes, Pearl faisait des confitures appréciées de tous et en particulier des membres du groupe : Pearl Jam, la confiote de Pearl. On sait maintenant, et Vedder ne le nie pas, que toute cette histoire a été inventée pour se moquer des journalistes crédules qui croyaient avoir trouvé une bonne accroche pour leur reportage. Depuis, Ament et McCready ont raconté dans Rolling Stone que Pearl était le nom de l’arrière grand-mère de Vedder et qu’il a été proposé lors d’un brainstorming dans un restaurant lorsque le groupe voulait changer de nom. Le « Jam » serait venu plus tard après avoir assisté à un concert de Neil Young. Ament dit : « Neil Young joua quelque neuf chansons en trois heures. Chacune était un « jam » de quinze ou vingt minutes… C’est comme ça que ‘Jam’ a été ajouté au nom. Du moins c’est comme ça que je m’en souviens. » Il semble que lors de leur brainstorming ils auraient également trouvé « Pearl ». « Pearl » viendrait de « perle » : un coquillage peut produire ce qu’il y a de plus beau à partir d’un déchet.[book id= » /]

Partager.

Comments are closed.