Non à l’intervention du pape François devant le parlement de l’Union Européenne !

0

pape_parlement_européenL’UFAL est signataire de cette lettre du 1er novembre 2014 adressée à M. Martin SCHULZ, député européen, président du Parlement européen, dénonçant l’invitation qui a été faite au pape François de parler devant le parlement de l’Union Européenne :

Cher Monsieur le président SCHULZ,

Nous, les organisations laïques européens soussignées, tenons à exprimer notre profond regret de votre décision d’inviter le pape François à parler devant le Parlement européen. Nous ne pensons pas qu’il est approprié qu’un chef religieux, quel qu’il soit, soit invité à s’adresser à un Parlement laïque: après en avoir invite un, et suite à cette invitation quelle justification peut-on trouver pour ne pas en inviter d’autres provenant d’autres religions et confessions ou sectes concurrentes?

Même de nombreux croyants refusent qu’un chef religieux puisse revendiquer le droit de parler en leur nom, car il n’a pas été élu pour cela, pas plus que les dirigeants des autres groupes religieux et non-religieux en Europe. La représentation des citoyens européens doit rester la prérogative du Parlement européen.

L’invitation est doublement inappropriée étant donné les positions doctrinales de l’Église catholique concernant le début et la fin de la vie et les questions sexuelles, y compris les droits reproductifs des femmes: les questions mêmes sur lesquelles ils militent avec le plus de force, sont celles-là mêmes sur lesquelles ils sont le plus en désaccord avec leurs membres, en particulier en Europe comme en témoignent de nombreux sondages et le synode exceptionnelle qui a lieu à Rome. Et ces positions sont généralement en désaccord avec la majorité de la population européenne dans son ensemble et souvent en conflit avec les droits de l’homme.

Pire encore, nous constatons aujourd’hui que le mouvement religieux représenté par le pape continue à combattre activement les droits de l’homme, telles que l’Union européenne les défend, en cherchant à imposer au reste de la société, une vision morale dogmatique, au mépris des principes de la liberté de conscience et de l’égalité.

Les laïques européens sont en faveur de la séparation de “l’état et de la religion”. Ce principe devrait également s’appliquer à l’intérieur des institutions de l’Union Européenne. S’il est rigoureusement appliqué, il est, à notre avis, le moyen le plus efficace de parvenir à la paix et à des relations harmonieuses entre les citoyens de l’Union européenne, quelles que soient leurs visions du monde.

Veuillez agréer, cher Monsieur le président Schulz, l’expression de nos salutations distinguées.

Membres de l’Alliance pour une Europe Laïque:

Asosciancion Madrilena de Ateas y Librepensadores (Spain)
Associacao Republicà e Laicidade (Portugal)
Association Europeénne de la Pensée Libre –Europe (pan-European)
Calendersign (Germany)
Central London Humanists (UK)
Coordinamento Nazionale delle Consulte per la Laicità delle Istituzioni (Italy)
EGALE – Egalité, Laïcité Europe. (France)
Esperanto Organisation (pan-European)
European Humanist Federation (pan-European)
European Network Church on the Move (pan-European)
Humanistischverbond (Netherlands)
Humanist Union of Greece. (Greece)
Internatiomnal Humanist and Ethical Union (pan-European)
Ligue du Droit International des Femmes (France)
National Secular Society (UK)
Observatoire Chrétien de la Laïcité (France)
Osterreichische Plattform Betroffener kirchlicher Gewalt. (Austria)
Reseau d’Action Pour un Etat Laïque (Belgium)
Romanian Secular-Humanist Association (Roumania)
Sidmennt – Icelandic Ethical Humanist Association (Iceland)
Solidarity for Freedom of Conscience Roumania (Roumania)
Union des Familles Laïques (France)
United Kingdom Pink Triangle Trust. (UK)

Partager.

Comments are closed.