Nation divisée, paix civile menacée : candidats, osez la laïcité !

0


Ce manifeste a été publié sur le site laicite-republique.org et a été repris sur le site de Marianne.
Manifeste pour la laïcité du Comité Laïcité République du 31 mars 2017, dont l’UFAL est signataire :


« Intolérances, communautarismes, islamisme radical, xénophobie identitaire, menaces sur l’égalité entre hommes et femmes, paix civile fragilisée, la situation est grave. La société française est en crise. L’élection présidentielle doit replacer la laïcité au coeur de la
République.

La laïcité émancipe et libère les êtres humains. Elle assure l’égalité en droit entre tous les citoyens quelles que soient leurs origines. Grâce à elle, la République rassemble tous les êtres humains quelles que soient leurs singularités, dans l’universalisme de la citoyenneté.

C’est cette égalité que contestent des communautarismes qui voudraient substituer la coutume ou le précepte religieux à la loi. La paix civile se trouve mise en danger par la montée des revendications et des menaces communautaristes d’une part, par ceux qui détournent la laïcité à des fins de stigmatisation et de xénophobie de l’autre.

Les Français portent la laïcité dans leur coeur. Il n’est pas surprenant qu’en ces temps inquiets, elle leur paraisse aussi importante que la question sociale dans le choix du futur Président.

Ces principes, pour lesquels des femmes et des hommes se sont battus au péril de leur vie, valent encore aujourd’hui condamnation à mort dans certaines régions du monde. Ils ne sont pas négociables, sauf à menacer l’unité de la Nation, la pérennité de la République et de la démocratie elle-même.

C’est pourquoi les candidats républicains doivent prendre clairement position sur cette question décisive. Nous leur demandons solennellement de s’engager à faire respecter la loi de 1905 de séparation des Eglises et de l’État et la loi de 2004 d’interdiction des signes religieux à l’école publique.

Nous leur demandons de prévoir, les dispositions garantissant la neutralité dans les crèches, les hôpitaux… comme vient de le faire la Cour de justice de l’Union européenne à propos des entreprises.

Nous appelons à réinstituer l’école républicaine et laïque, qui a mission de former des citoyennes et des citoyens libres, égaux et responsables.

Nous les appelons à s’engager à faire respecter la loi de 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public.
Nous leur demandons d’engager une sortie progressive et concertée de tous les régimes dérogatoires des cultes, encore en vigueur sur le territoire national, afin de les mettre en conformité avec l’Article 1er de la Constitution.

Nous leur demandons de défendre le plein droit à l’IVG, le mariage des couples de même sexe, ainsi que le droit à mourir dans la dignité.

Nous exigeons qu’ils défendent le principe absolu d’égalité entre les femmes et les hommes.

L’élection présidentielle n’est ni un spectacle médiatique ni un jeu de rôle. Elle doit être le moment où la République laïque et sociale reprend son élan.

C’est pourquoi, nous appelons les citoyens à se mobiliser et à exiger des candidats qu’ils soutiennent l’engagement solennel de défendre et de promouvoir la laïcité. »

Pour signez la pétition : cliquez ici !

Premiers signataires

Elisabeth Badinter, philosophe, essayiste
Robert Badinter, ancien ministre, ancien président du Conseil constitutionnel
Pierre Bergé, président de la fondation Bergé
Gérard Biard, rédacteur en chef de Charlie Hebdo
Jeannette Bougrab, ancienne ministre
Pascal Bruckner, philosophe, essayiste
Elisabeth de Fontenay, philosophe
Caroline Fourest, essayiste, journaliste, enseignante à Sc Po Paris
Marcel Gauchet, historien et philosophe, directeur d’études émérite à l’EHESS, rédacteur en chef de la revue Le Débat
Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République, membre de l’Observatoire de la laïcité
Catherine Kintzler, professeur des Universités, philosophe
Julia Kristeva, philologue, psychanalyste et écrivaine, professeur émérite de l’Université
François Morel, comédien, chroniqueur
Henri Peña-Ruiz, philosophe
Boualem Sansal, écrivain, journaliste, essayiste
Antoine Sfeir, journaliste, enseignant, directeur des Cahiers de l’Orient et président de l’Ileri
Jean-Pierre Sakoun, président exécutif du CLR
Philippe Val, journaliste, essayiste
André Henri, ancien ministre
Guy Lengagne, ancien ministre
Yvette Roudy, ancienne ministre
Christian Bataille, député
Jean Glavany, député, membre de l’Observatoire de la laïcité
Odile Saugues, députée
Françoise Laborde, sénatrice, membre de l’Observatoire de la laïcité
Gérard Delfau, ancien sénateur, directeur de la collection Débats laïques
Frédérique Calandra, maire du 20e arrondissement de Paris
Georges-Marc Benamou, producteur de cinéma, journaliste, essayiste
Marika Bret, DRH de Charlie Hebdo
Jacqueline Costa-Lascoux, directrice de recherche au CNRS, juriste
Nadia El Fani, réalisatrice, scénariste et productrice franco-tunisienne
Lydia Guirous, essayiste, ancienne porte-parole de Les Républicains
Sihem Habchi, ancienne présidente de SOS Racisme
Cindy Leoni, membre du Cese, ancienne présidente de SOS Racisme
Richard Malka, avocat
Samuel Mayol, directeur de l’IUT de Saint-Denis
Fiammetta Venner, rédactrice en chef d’Ikhwan Info
Gilbert Abergel, premier vice-président du Comité Laïcité République
José Gulino, vice-président du Comité Laïcité République
Jacques Lafouge, vice-président du Comité Laïcité République
Charles Coutel, philosophe, professeur émérite des universités, vice-président du Comité Laïcité République,
Guylain Chevrier, ancien membre de la mission Laïcité du Haut Conseil à l’Intégration, vice-président du Comité Laïcité République
Florence Sautereau, Secrétaire générale du Comité Laïcité République
Gérard Durand, Trésorier du Comité Laïcité République
Charles Arambourou, responsable de la commission laïcité de l’UFAL
Daniel Bénichou, président de l’Association Le Chevalier de La Barre
Bernard Boisson, président du Comité 1905 de l’Ain
Jean-Marie Bonnemayre, président de la CNAFAL
Fatiha Boudjahlat, secrétaire nationale du MRC à l’éducation, cofondatrice du mouvement citoyen Viv(r)e la République
Atika Bouriah, présidente de Femmes Contre l’Intégrisme, Lyon
Laure Caille, secrétaire générale de Libres Marianne(s)
Michel Canet, délégué UFAL
Martine Cerf, Secrétaire générale d’Egale(s)
Roger Cordier, président du Comité 1905 Auvergne-Rhône-Alpes
Joël Denis, fondateur du CAEDEL
Christian Gaudray, président de l’UFAL
André Gomar, président de l’Observatoire de la laïcité de Saint-Denis
Philippe Guglielmi, président d’honneur de Laïcité-Liberté, premier maire adjoint de Romainville
Jean-Claude Julien, président, Observatoire de la laïcité de Provence (OLPA)
Gilles Kounowski, président de la Commission Nationale permanente de la Laïcité
Laurence Marchand-Taillade, présidente de l’Observatoire de la laïcité du Val-d’Oise et de Forces laïques
Ahmed Meguini, président fondateur de LaïcArt’
Denis Pelletier, Association des Libres-Penseurs de France (ADLPF)
Céline Pina, cofondatrice du mouvement citoyen Viv(r)e la République
Gilles Poulet , président de l’Association des Libres-Penseurs de France (ADLPF)
Jean-Michel Quillardet, président de l’Observatoire international de la laïcité contre les dérives communautaires
Nicole Raffin, présidente de Regards de Femmes Ile de France
Annie Sugier, présidente de la Ligue du droit international des femmes
Michèle Vianès, présidente de Regards de femmes
Nadia Weiler-Strasser, présidente de Awsa-France
Jean-Louis Auduc, directeur honoraire des études à l’IUFM, Université Paris Est Créteil
Véronique Corazza, Observatoire de la laïcité de Saint-Denis
Ghada Hatem-Ganzer, gynécologue-obstétricienne, responsable de la Maison des Femmes de Saint-Denis
Noëlle Lascoux, chargée de recherche ENS Lyon
Jacques Lévy, avocat
Malka Markovich, consultante internationale
Thierry Mesny, ADPLP
Michel Pâris, Comité Laïcité République
Anne-Marie Penin, Comité Laïcité République
Marc Riglet, journaliste, essayiste
Claude Ruche, consultant, Comité Laïcité République

Partager.

Comments are closed.