L’UFAL appelle la ministre de la Recherche à résister à l’offensive de réactionnaires contre la science et le droit à l’avortement

0

Le jeudi 21 novembre, le Parlement européen a voté Horizon 2020, le nouveau programme-cadre pour la recherche et l’innovation en Europe pour la période 2014-2020.

Comme prévu, plusieurs députés européens ultra-conservateurs ont introduit des amendements pour interdire tout financement communautaire de la recherche sur les cellules souches embryonnaires humaines (CSEh). Ils considèrent que cette recherche serait une atteinte à l’intégrité physique de l’embryon humain, auquel ils donnent une valeur sacrée. Pour l’Église catholique notamment, ce serait une « personne humaine ».

Leur tentative, qui a heureusement échoué, doit être replacée dans le cadre d’une opposition « anti-choix » de plus en plus importante (y compris au sein des institutions européennes). Ces anti-choix demandent la protection juridique de l’embryon humain en Europe et tentent d’imposer leur point de vue sur plusieurs questions de société comme les droits sexuels et reproductifs des femmes et la recherche sur les CSEh. Derniers exemples de ces tentatives : le récent renvoi en commission du rapport progressiste « Estrela » sur la santé et les droits sexuels et reproductifs (le rapport a malgré tout été voté) et la pétition européenne « Un de nous », actions menées par des organisations catholiques ultra-conservatrices.

Or, la pétition « Un de nous » aurait obtenu environ deux millions de signatures dans toute l’Union européenne. Selon le traité constitutionnel en cours, cela pourrait pousser la commission européenne à rédiger un texte remettant en cause le droit à l’avortement et la recherche scientifique sur les cellules souches.

Mardi 3 décembre, le programme Horizon 2020 sera soumis aux ministres de la recherche européens, dont la ministre Geneviève Fioraso, pour une adoption définitive.

L’Union des Familles Laïques (UFAL) appelle la Ministre et tout le gouvernement français à la vigilance face aux suites données à la pétition « Un de nous » allant à l’encontre d’Horizon 2020.

L’UFAL dénonce ce nouveau coup des organisations réactionnaires, dont les Associations Familiales Catholiques (AFC) proches de l’Église catholique, qui mène une intense offensive politique afin de faire changer le droit.

L’UFAL appelle les citoyens et les familles à soutenir le mouvement familial laïque pour résister au cléricalisme et préserver les droits.

Partager.

Comments are closed.