Pas de financement public pour les crèches confessionnelles !
Non à la proposition de loi Tourret

4

Une proposition de loi du PRG et du PS (rapporteur Jean-Louis Tourret) concernant l’obligation de neutralité dans les crèches subventionnées est inscrite à l’ordre du jour de l’Assemblée Nationale ce mercredi 13 mai 2015. Il s’agit d’une escroquerie que l’UFAL a été, depuis 2012, la seule association laïque à dénoncer. Nous avons même appelé les Parlementaires à ne pas voter la proposition en l’état.

Rappelons que sous couleur d’« étendre l’obligation de neutralité à certaines personnes ou structures privées accueillant des mineurs » et« d’assurer le respect du principe de laïcité », ce texte autorise (comme nous l’avons montré) le versement de fonds publics aux crèches confessionnelles ! Soit une violation de l’art. 2 de la loi de 1905 interdisant le subventionnement des cultes.

Mieux, il le fait en introduisant dans le champ des crèches la notion de « caractère propre » d’un établissement privé, jusqu’ici réservée à l’enseignement scolaire. Or il s’agit ni plus ni moins d’un concept issu de la loi Debré de 1959, qui a permis le subventionnement public de l’enseignement confessionnel !

Le sénateur socialiste Alain Richard est l’inspirateur conscient de cette opération. De même, on a entendu récemment le ministre de l’intérieur Cazeneuve plaider pour le « développement de l’enseignement confessionnel musulman ». Manifestement, la majorité gouvernementale a quitté le camp laïque, pour se rallier aux lois Debré, Guermeur, et Carle (à laquelle elle n’a toujours pas touché, notons-le !).

Après quelques tergiversations et effets de manche, on tente de nous faire croire que le texte débattu à l’Assemblée serait un « texte de compromis » : en réalité il n’a pas changé depuis le mois de mars. Seule une disposition manifestement anticonstitutionnelle concernant les nounous privées a été retirée : le subventionnement des crèches confessionnelles y figure toujours !

L’UFAL dénonce ce nouveau développement de la loi Debré anti-laïque, et appelle au respect de la liberté de conscience des jeunes enfants : pas de fonds publics pour endoctriner les bébés !

Partager.

4 commentaires

  1. Je suis de ceux qui défendent la construction de crèches publiques gratuites pour satisfaire pleinement la demande en garderies….Ma femme est assistante Maternelle agréée et je défends la position de l’UFAL sur le financement des crèches confessionnelles en accord avec la Loi de 1905.

  2. Je pense que nous assistons à une offensive sans précédent de la « réapparition » des religions dans toutes les sphères de la société française … mais également sur le plan international . Réapparition politico-religieuse qui sera de loin beaucoup plus rentable pour la même minorité instrumentaliste… que les « miracles » et « apparitions » diverses dont les religions avaient fait une partie de leur doctrine , mais doctrine de plus en plus difficile à faire « avaler » à une majorité de citoyens .
    Devant le peu de résistance voire d’indifférence d’une majorité des populations , les portes sont grandes ouvertes pour étayer cette stratégie anti-laïque , asservissante dans l’absolu et dramatiquement moyenâgeuse sous ses véritables aspects.
    Le réapprentissage en scolarité du grec et du latin est d’ailleurs là pour confirmer l’insidieuse et complice manoeuvre de nos dirigeants politiques , tous partis confondus .
    Si ces derniers avaient eu un minimum de respect et un peu moins de félonie pour le peuple français , ce n’est pas l’apprentissage de ces 2 langues qui s’avérait nécessaire , mais la simple étude des racines gréco-latines dans les cours de français afin de renforcer l’orthographe de notre langue de moins en moins usitée au profit du tout anglais .
    Une façon comme une autre également pour se maintenir à l’écart de l’essor (occulté) sur d’AUTRES CONTINENTS … de l’Esperanto ; et au point de préférer l’hégémonie de la langue anglaise sur la langue française .
    Tout aussi grave , l’amplification des écoles privées …financées en catimini …par l’argent public .
    La loi de 1905 se voit mise à mal AU QUOTIDIEN et toutes les « contorsions » politiques sont admises et donc institutionnalisées pour nous mettre aux pas et aux services du Vatican (entre autres) et de son industrie du MENSONGE RESPECTABLE !

  3. Pingback: [A écouter] Sud Radio – le Grand Référendum avec Charles Arambourou et Odon Vallet | Ufal.org

  4. Jean BREHAULT on

    Je suis athée, je suis laïque, je respecte profondément les principes républicains mais je m’interroge sur le risque d’endoctrinement des bébés. Votre appel au respect de la liberté de conscience des jeunes enfants me laisse dubitatif. Un peu de bon sens me semble de mise sur ces problèmes et indispensable pour la crédibilité de nos combats.