Ne laissons pas trahir Charlie !

0

L’UFAL salue les millions de citoyens qui ont manifesté leur solidarité et leur unité face aux massacres commis dans les locaux de Charlie Hebdo et dans un magasin juif. Ces actes odieux qui ont coûté la vie à 3 policiers et 14 citoyens désarmés et pacifiques, blessé plusieurs autres, ont visé ceux qui font usage de leur liberté d’expression, ceux qui maintiennent l’ordre républicain, et des citoyens français au motif qu’ils étaient juifs. Chacun peut reconnaître dans ces assassinats la marque brutale et indiscutable du fascisme. Ni choc de civilisations, ni guerre de religions, il s’agit bien d’une attaque frontale contre la liberté, l’égalité, la fraternité, contre les principes de la République laïque. L’UFAL a appelé à cette manifestation : la grande diversité des hommes et des femmes rassemblés montre qu’une très large majorité d’habitants de ce pays sent qu’à travers ces crimes c’est à la Nation tout entière que les terroristes s’en prennent.

Mais si l’UFAL se félicite des soutiens manifestés à l’étranger, elle condamne la récupération politicienne tentée par le pouvoir en invitant des représentants d’États et d’entités internationales, notamment de la Troïka, de l’OTAN et de pays réprimant ouvertement les libertés individuelles. Non ! Notre rassemblement rejette le prétendu choc des civilisations. Il ne se fait pas au nom de la lutte contre un « terrorisme » largement alimenté par les choix politiques de l’occident néo-libéral. Non ! La sécurité des citoyens ne doit pas servir de prétexte à de nouvelles mesures de restriction des libertés.

Pour l’UFAL, seule doit compter la dimension citoyenne et républicaine de cette marche ! Faire peuple ! Ensemble ! Au nom des principes républicains, de l’antiracisme, de la laïcité, du refus de toute stigmatisation, de la lutte contre toutes les formes d’intégrisme et de fascisme, de la liberté d’expression. Elle appelle à défendre le principe de laïcité, fondement de notre société, seule voie de la concorde sociale parce qu’elle refuse de séparer les citoyens en communautés.

Nous devons aussi tirer les leçons de 10 ans de silence, de lâchetés et de compromissions : c’est faute d’avoir été plus largement soutenu que Charlie est devenu une cible. Il faut en finir une fois pour toutes avec les réserves hypocrites (« ils vont trop loin »), voire les attaques directes qui, au nom de la dénonciation d’une prétendue « islamophobie », veulent interdire toute critique des religions, tout droit à la dérision, et rétablir le « délit de blasphème » aboli par le droit républicain.

L’UFAL prendra les initiatives nécessaires pour aider au rassemblement des partisans de la laïcité, sous toutes les formes d’action possible, pour faire vivre nos libertés, sans exception.

Partager.

Comments are closed.