Ligue de l’Enseignement, Ligue des Droits de l’Homme, et Fédération Nationale de la Libre Pensée soutiennent l’Observatoire de la laïcité: les masques tombent !

15

Et ce sont des masques politiciens.

La Ligue de l’Enseignement ne fait que confirmer son soutien inconditionnel au pouvoir hollandien, qui a nommé J.L. Bianco à l’Observatoire en service commandé. Mieux, avec la LDH, elle se range carrément dans le camp des partisans du communautarisme, comme en témoigne la photo illustrant le communiqué, souriante publicité pour le port du voile ! Mais que la FNLP manie l’encensoir à l’égard de l’Observatoire qui a justifié (avis du 12 mai 2015) le maintien du statut des cultes en Alsace-Moselle, quelle triste pantalonnade ! Cette association, qui tenait encore meeting le 5 décembre 2015 « pour l’abrogation de la loi Debré », se vautre le 15 janvier 2016 dans le soutien politicien à un pouvoir qui n’a pas levé le petit doigt contre les lois scolaires anti-laïques (dont la loi Carle).

L’UFAL ne rentrera pas dans le petit jeu polémique et politicien ainsi entretenu. Il est douteux que le pouvoir lâche Jean-Louis Bianco, mais encore plus douteux que ce genre de soutiens suffise à redorer le blason, désormais bien terni, de l’Observatoire.

Partager.

15 commentaires

  1. il est désagréable de lire « nommé en service commandé par le pouvoir hollandais » comme si cette tendance d’une partie de la gauche à se vautrer dans la bassesse démagogique ou la faiblesse idéologique vis-à-vis des confessions et communautarismes datait de 2012 !
    Une partie de la gauche dévoyée dans le relativisme culturel a perdu de vue la République et plus on va vers la gauche de la gauche plus c’est flagrant au motif de défense des opprimés et d’internationalisme.
    Vous ne faites que cotiser ainsi au bashing à la mode dans les rangs de cette gauche de la gauche, et, ce, au risque délibéré du pire ! Que cherchez vous au juste ?

    • La laïcité en France c’est bien l’abrogation du statut des cultes en Alsace Moselle, c’est aussi lutter contre le communautarisme imposé aux autres. Après la gauche de la droite ou la gauche de la gauche ou encore plus à gauche, quoiqu’il en soit ce sont les idées libérales qui dominent (voir la Grèce). Et les différentes gauches sont toutes pour la croissance et la folle idée que la science va tout résoudre alors qu’il faudrait tendre ici et plus globalement dans le monde vers la décroissance pure (pas celle qui se dit sélective pour plaire aux bobos vautrés dans le confort), au partage des richesses, du travail, nord-sud, etc.

      • c’est bien ce que je disais…. le risque du pire ! ic c’est la pureté de la décroissance qui va fonder une nouveau totalitarisme, là avec d’autres une collectivisation forcée, voire avec encore d’autres une théocratie bien barbare… que de bien belles alternatives !
        quand je vous lis je n’en doute plus (du risque du pire) si tant est que ce fut une nano seconde le cas…

  2. et alors ? on fait quoi? à part le front ripou-blicain servi à toutes les sauces …tout est dit dans le traité de Lisbonne signé par Chirac et Jospin…alors stop les jérémiades …La mort annoncée de l’EN et de la laicité est en cours avec l’aval de la gôche de la gôche !

  3. Vos invectives, vos amalgames rappellent ceux de l’Eglise catholique au XIXe siècle. C’est connu, on devient ce qu’on mange, et quand on bouffe du cure … C’est le principe même de la communion.
    Je suis membre de la LDH et m’inscris parfaitement dans sa conception de la laïcité. J’y participe aux débats et je ne suis nullement un tenant du communautarisme, sur lequel et contre lequel je fais d’ailleurs un cours à l’Université pour tous. Encore moins un partisan du pouvoir actuel.
    Au lieu de condamner des organisations avec lesquelles vous devriez faire front contre les remises en cause de la laïcité, avec vos différences que vous avez parfaitement le droit d’avoir, vous vous contentez d’excommunications ou de procès staliniens d’un autre âge.
    Je vous conseille par exemple de commenter le discours à la fois fou et ultra-droitier de Valls au magasin dit Hyper-cascher à l’occasion de la commémoration des assassinats. Au lieu d’invoquer le slogan creux, comme je l’ai déjà écrit, de la République – ce qui dans l’histoire des idées politiques signifie tout bonnement l’Etat -.
    Il y a plus de pain sur la planche à faire la clarté dans le confusionisme du moment qu’à fustiger ceux qui s’efforcent d’en faire.

    • Charles ARAMBOUROU on

      Bonjour
      Votre propos n’est pas bien informé. Nous partageons à l’UFAL votre appréciation sur le fait que la faiblesse idéologique d’une partie de la gauche vis à vis des communautarismes est bien antérieure à 2012 (elle remonte au moins au tournant de la loi Savary abandonnée, 1984). De même, nous dénonçons comme vous le communautarisme exacerbé d’une partie de la « gauche de la gauche », au prétexte que « l’islam serait la religion des pauvres », que la République serait par essence colonialiste (et postcolonialiste), etc. : nous nous situons donc à l’opposé de ces positions.
      Cela dit, vous semblez également mal informé sur les orientations de la LDH, qui a pris son virage communautariste il y a déjà longtemps… précisément au motif que « l’islam serait la religion des pauvres » (propos tenu devant moi par un président départemental de la LDH…). Il existe certes à la LDH des militants laïques véritables (avec lesquels nous travaillons localement, je tiens à le souligner), mais les positions nationales de cette association sont devenues clairement communautaristes.
      L’unité des laïques, que nous souhaitons, ne peut se faire dans une telle confusion. C’est un fait que de grandes associations (la Ligue de l’Enseignement) ont viré leur cuti laïque (en inventant notamment la « laïcité ouverte », en faisant applaudir Edwy Plenel, chantre de l’islamophilie, à leurs récentes rencontres de la laïcité…) : cela ne doit pas dissuader les associations laïques qui veulent lutter dans la clarté de dénoncer ces soutiens au communautarisme sous l’étiquette abusive de « laïcité ».

      • Bonjour,
        Votre ton me rassure: il est sensiblement différent de celui du texte qui m’a fait réagir.
        Je suis d’accord avec vous: l’unité est nécessaire et ne peut se faire que dans la clarté et dans les débats approfondis. J’ajoute: pas dans l’invective et la mauvaise polémique. Car j’adore la bonne. Celle dont la pointe fine touche au but. Et pas dans l’amalgame: je partage le point de vue de L. Level qui ne voit pas en quoi la photo est une souriante publicité pour le port du voile.
        Je suis d’accord aussi pour dénoncer le confusionnisme ambiant, par exemple celui d’un prétendu islamophobisme qui sert tout autant à dénoncer la stigmatisation des musulmans et même les agressions que récuser toute critique sur le fond de l’islam, de son rôle dans les sociétés où il est dominant, etc… Si des gens pensent que l’islam est la religion des pauvres, ils ont une vision très religieuse de la question …
        Mais sur le chapitre du confusionnisme, on peut ajouter aussi celui autour de la République. J’ai déjà réagi une fois au propos tenus sur votre site sur ces questions. La cinquième de ce nom est une monarchie élective: la tradition de droite aux fait de constantes références à cette notion trouble (UNR – RPR – les Républicains) alors qu’elle est très marquée par le bonapartisme … Mais les références de « gauche » à la République sont tout aussi confuses. Par exemple sur la question de l’égalité dont on oublie de dire qu’elle est « en droit » – ce qui a l’époque était beaucoup, mais peu aujourd’hui après les critiques décisives de Marx et la réalité des inégalités sociales. Je passe sur le reste de la devise républicaine.
        Cela dit, je connais les positions nationales de la LDH sur la laïcité et je les approuve. Elles ne sont à mes yeux nullement communautaristes. Je récuse l’argument – une argutie – évoquant la position d’un responsable départemental de la LDH. On peut reprocher n’importe quoi à tel ou tel responsable de n’importe quelle organisation. Il y a des débats animés dans la LDH, je m’en réjouis profondément et j’y prends ma place. Ce qui m’a fait réagir, c’est ce qui est écrit sur votre site, que je lis parfois avec intérêt.
        Alors, battons nous sur l’essentiel; la laïcité. Et sur le fond. Et ne nous laissons pas marginaliser par les tenants de la laïcité à la sauce Valls Hollande (cf la présence de Valls en tant que premier ministre à une « canonisation » au Vatican et son discours fou à l’Hyper cascher) et à la sauce maire de Chalon sur Saône, qui invoquent la laïcité en fonction de préoccupations purement électoralistes. Et qui nous enfoncent chaque jour un peu plus dans le délire et le confusionnisme politique du temps, faisant le jeu de qui vous savez. Sur qui on jette ensuite l’eau bénite des bons sentiments avec la même efficacité que les prêtres du moyen-âge sur les crise d’épilepsie.

        Bien cordialement,
        Claude Béziers
        professeur de philosophie

  4. D’accord avec l’UFAL sur le fond, mais pas sur la forme. Il est clair que ces associations ont parfois une vision très « pro religion » de la laïcité (grace à la laïcité vous allez pouvoir développer votre religion !) alors que pour moi la laïcité c’est surtout protéger les non croyants des religions…
    Mais le ton employé est contre productif, il ne faut pas oublier que nous partageons beaucoup de combats communs avec ces associations, si on les traite de la sorte on va se retrouver bien seuls. Un peu de modération !

  5. Ancien Président de l’amicale laïque de Bondy 93 , dans les années 1960 /1970 , avec le recul , je me livre à ces constats : les « gens » qui ce sont succédés aux pouvoirs n’on cessé de trahir les bases de la France Républicaine Laïque . Ils ignorent de plus en plus , dans leurs faits et gersters, les bases de la République , aussi surrement qu’ils et elles ont ignoré le résultat du référendum , 55 % de NON , pour le refus d’entrer dans cette Europe là ! Les 45 % de votants (55 % d’abstention) , nous ont amenés là !
    Quel sera le réveil qui va nous ramener à nos bases Républicaines et laïques ???

  6. Je m’inscrierais un peu en faux , par rapport au propos de :David BEBIN , Il ne s’agit pas de prendre fait et cause pour les sans religions ! Il s’agit de faire en sortes que quelque soit sa religion , la vie en commun puisse permettre d’aller à des objectifs Républicains communs à toutes et à tous , quelque soit sa religion .

  7. « Mais que la FNLP manie l’encensoir à l’égard de l’Observatoire  » j’aimerais avoir les références du texte qui permet cette affirmation. Merci.

    • Charles ARAMBOUROU on

      Bonjour. Le communiqué signé par la FNLP s’intitule « soutien à l’Observatoire de la Laïcité ». Vous trouverez le lien sur notre brève. L’ODL et ses dirigeants étant actuellement mis en cause pour leurs orientations (une pétition demande même leur démission), l’expression « manier l’encensoir » n’est qu’une présentation ironique de la prise de position de la FNLP (mais qu’allait-elle faire dans cette galère ?).

  8. Pénitot Jacques on

    Bonjour,
    Déplorable…
    Ligueur depuis 1982 et Ufalien depuis 2007, je trouve ces débats déplorables. Comme dirait Freud on est en plein dans le « narcissisme des petites différences » et les religieux de tout poil se régalent de vos querelles. JL Bianco recyclé à l’observatoire de la laïcité, comme Baubérot à l’époque nommé par Rocard pour bons et loyaux services, cela nécessite-t-il ce déferlement de haine ?
    Oui il y a des positions différentes sur la question de la laïcité dans les rangs de la LDH et le débat est souvent vif. Ce n’est pas pour cela qu’il faille traiter la LDH, c’est à dire les militants de la LDH, de communautaristes, c’est du grand n’importe quoi. Oui il y a des débats aussi au sein des organisations censées défendre la laïcité et c’est tant mieux mais à manier l’invective et trouver dans une image http://www.laligue.org/wp-content/uploads/2015/03/p11-fresque.jpg ce qui n’y figure pas (où est la publicité pour le port du voile ?) pour décrédibiliser l’autre, c’est minable.
    Pour exister, l’UFAL aurait-elle besoin de se singulariser, au risque de se marginaliser ?
    Localement, ici, à St Denis de la Réunion, pour la célébration de la loi de séparation des églises et de l’Etat, le 9 décembre dernier, 4 organisations locales étaient aux manettes : La LDH, les CEMEA, la libre pensée et l’UFAL et notre rassemblement, avec la participation du CDAFAL, et des élèves d’un collège et d’un lycée, fut une réussite.
    Pour moi c’est cela qui compte, je laisse aux faiseurs de division le soin de satisfaire leur égo dans la recherche absolue du désaccord.
    J’étais sur le point de démissionner du poste de secrétaire de l’UFAL 974, je crois que ce communiqué m’aide à prendre ma décision. Je présenterai ma démission à la prochaine AG.
    Cela va me laisser du temps pour m’investir davantage dans les actions de la LDH contre la constitutionnalisation de l’état d’urgence et de la déchéance de nationalité, pour la défense des droits des étrangers, pour la défense de la laïcité, pour la défense des droits économiques et sociaux. y a du boulot !!!