Hommage à Roger Cordier

1

L’UFAL rend hommage à Roger Cordier, l’un de ses membres, décédé le 2 Décembre dernier à l’âge de 79 ans.

Enseignant engagé, ayant débuté sa carrière comme professeur d’éducation physique, puis devenu principal de collège, Roger eut toujours le souci de transmettre aux jeunes les valeurs de la citoyenneté et les principes républicains. Il poursuivit ce chemin en devenant, après sa retraite, Délégué départemental de l’éducation nationale et président de son secteur.

Citoyen passionné par la vie locale, Il fut conseiller municipal, puis maire d’une petite ville de l’Isère.

Militant laïque exemplaire il était président du Comité 1905 Auvergne Rhône-Alpes qu’il avait fondé. Ferme sans être sectaire, il défendait une vision de la laïcité sans compromission, dans le strict respect de la séparation des églises et de l’État comme le veut la loi de 1905. A ce titre il n’hésitait pas à rappeler à leur devoir les élus qui, pour des raisons électoralistes, se laissent aller à des accommodements avec la loi.

Membre de l’Association des Libres Penseurs de France, Roger ne confondait pas athéisme et laïcité. Il savait que la laïcité n’exclut pas les croyants, mais il savait également que la laïcité assure la liberté de conscience c’est-à-dire qu’elle va bien au-delà de la seule liberté religieuse. Fidèle à l’esprit de la loi française, il défendait une laïcité qui considère que toutes les options philosophiques relèvent du libre choix de chaque individu et ne saurait intervenir dans son statut de citoyen.

Humaniste, il avait compris que pour travailler au progrès de l’humanité il fallait améliorer à la fois l’Homme et la Société avec une vision universaliste. C’est cet idéal qui l’a conduit à devenir membre du Grand Orient de France, obédience maçonnique reconnue pour son soutien historique à la République et particulièrement à son caractère laïque. L’engagement sincère de Roger dans cette institution avait été rapidement reconnu puisqu’il fut élu Conseiller de l’Ordre de 2006 à 2009 et 3e Grand-Maître adjoint chargé de la laïcité en 2008-2009.

Par son parcours exemplaire et son engagement sans faille, Roger Cordier restera pour nous tous un exemple que nous conserverons précieusement dans nos mémoires.

Partager.

Un commentaire