Élections au Parlement européen : l’UFAL déplore le cléricalisme des évêques de France et d’Europe !

0

Monsieur Jean-Pierre GRALLET Archevêque de Strasbourg représentant des évêques de France au groupe de pression européen de l’église catholique vient de faire une déclaration en 10 points à partir de celle de la COMECE visant à continuer à peser sur la construction européenne.

drapeau-europeenRappelons que la COMECE affirme publiquement sur son site s’être « donné les moyens de suivre puis d’accompagner les politiques européennes » et qu’« en 2010, elle peut se positionner en amont de celles-ci en toute légitimité, confiante dans ce projet européen qu’elle soutient depuis trente ans, forte de son expérience et des 26 conférences épiscopales qui la constituent, en communion avec l’Eglise toute entière. »
L’archevêque de Strasbourg rappelle que les « élections européennes qui s’annoncent sont… l’occasion pour (eux) de dire(leur) attentes… et donne ensuite un véritable programme visant à continuer à orienter la construction européenne en fonction des dogmes de l’Eglise.

Parmi ceux-ci, se trouve bien évidemment la lutte contre le droit à l’interruption volontaire de grossesse puisqu’au point trois, il est dit que « …. La vie humaine doit être protégée de sa conception à sa mort naturelle ». Au même point apparait le familialisme qui vise à substituer les familles aux citoyens car «  La famille, composante de base de notre société, doit bénéficier de la même protection ».

L’UFAL membre de la Fédération Humaniste Européenne (FHE) pense que le fait religieux ne peut en aucun cas influencer les choix politiques et d’organisation de la société. Pourtant depuis l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne en 2009, les institutions européennes dialoguent avec les Églises et les organisations non confessionnelles sous l’Article 17 du Traité de fonctionnement de l’UE (TFUE) qui prévoit un dialogue « ouvert, transparent et régulier ». La mise en œuvre de ce dialogue a fortement privilégié les Églises. L’article 17 du TFUE est donc la brèche permettant au cléricalisme de s’imposer. Le TFUE légitime ainsi les pressions religieuses à l’échelle européenne avec une déclinaison dans les états membres.

Les citoyens européens doivent se mobiliser et résister en renforçant les mouvements laïques comme l’UFAL !

Partager.

Comments are closed.