Mode islamique : lettre ouverte à Mme Laurence Rossignol

2

Merci Madame la Ministre pour votre colère à propos de la mode islamique !

Les associations signataires se réjouissent que vous ayez réagi avec force et indignation face à la banalisation du port du voile islamique, qui veut se faire beau et élégant à travers des défilés de mode visant un immense et juteux marché mondial.

L’image qui vous est venue à l’esprit est celle de l’esclavage, car c’est bien ce que symbolise le voile, par l’invisibilité, paradoxalement voyante !, du corps des femmes dans l’espace public. Une sorte de rappel humiliant de la claustration des femmes, une façon d’afficher la ségrégation entre les sexes.

Ni l’élégance, ni la couleur, ni la taille, ni la richesse des tissus, ni leur texture, ne sauraient changer le sens de ce symbole..
Les sociétés humaines sont construites sur des symboles : le drapeau, l’hymne, le patronyme, la grammaire, …Le système patriarcal se reproduit à travers certains d’entre eux. Nous devons savoir les reconnaître. Ce combat-là n’est pas secondaire. Hélas, les opprimé.e.s, sont souvent les complices de cette perpétuation.

Vous avez eu raison, en tant que Ministre des droits des femmes, de vous indigner.
On vous reproche d’avoir utilisé le mot « nègre » en parlant de l’esclavage, vous vous en êtes expliquée. Quant à nous, nous n’avons pas douté un instant que vous rappeliez par ce mot le mépris dont les esclaves faisaient l’objet avant que les consciences ne se réveillent.
C’est un mauvais procès que l’on vous fait là, notamment par ceux qui vous interpellent en qualifiant de « faux débat », la question de la « mode islamique ».

Ligue du Droit International des Femmes, Coordination Française pour le Lobby Européen des Femmes, CNIDFF Centre National d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles,CIBEL, Comité Laïcité République, EGALE Egalité Laïcité Europe, Femmes Contre les Intégrismes, Femmes pour le Dire Femmes pour Agir, Femmes sans voile d’Aubervilliers, Femmes Solidaires, Féminisme et géopolitique, Les Libres Mariannes, Mouvement Pour la Paix et Contre le Terrorisme, Regards de femmes, Réseau Féministe « Ruptures », Réussir l’Egalité Femmes-Hommes, Union des Familles Laïques

Partager.

2 commentaires

  1. Sauf erreur de ma part il y avait aussi une remarque sur la minijupe ? Et là, je crois qu’elle s’était trompée !
    Dans certains pays, oui, il convient de ne pas se vêtir avec car on risque de déclencher mépris et haine
    je ne sais pas pourquoi j’entends mieux les difficultés de tolérer cet effet de mode qu’est la minijupe, alors qu’elle est aussi porté pour afficher la liberté … sexuelle.
    En question est la pudeur, certes, mais aussi un certain asservissement porté à l’image (d’objet)
    Ainsi la mode n’habille pas que les corps … mais aussi déshabille l’état d’esprit

  2. NON
    Je ne suis pas esclave; je suis issue de familles chrétiennes, sans aucune connaissance religieuse. J’ai décidé de porter une tenue musulmane alors que mes parents n’étaient pas encore retraités de l’éducation nationale, et j’étais en licence de la faculté de Bordeaux, sciences humaines, car justement j’ai tours été HUMAINE AVANT TOUT. Les animaux, eux, n’ont pas besoin de vetement, ils copulent sans aucune loi, ni préliminaires, ni fiançailles n’est ce pas ? Les femmes, ça doit etre différent, voila tout. Se voiler, c’est se préserver, se protéger de toutes ces dépravations devenues normales. Protéger la femme, c’est l’aimer et la respecter, l’aider aussi, mais cet immense respect, la société occidentale ne le comprend pas ainsi. Respecter la femme, demandez vous quand vous allez commencer à y songer. Comment allez vous commencer ?