Le manifeste des menteuses

0

Un tribunal de Lille a pris la décision d’annuler un mariage parce que la mariée avait menti sur sa virginité.
A cette minute, nous avons honte d’être citoyennes d’un pays dont la justice bafoue le droit des femmes.
Ce jugement nous atterre et nous révolte : il est inacceptable.

La virginité serait une qualité substantielle de la femme qu’on épouse. Des milliers de femmes sont aujourd’hui menacées par le caractère discriminatoire de ce jugement.
Si notre loi permet cela, alors il faut changer la loi.
Femmes de France, nous déclarons être citoyennes et menteuses.
Il est plus que temps que notre pays respecte le droit des femmes.
Le code civil ne doit pas être l’instrument du recul de l’égalité homme / femme.
Nous demandons que le code civil soit modifié en conséquence.
Nous n’acceptons pas cette régression du statut de la femme.
Nous n’acceptons pas cette atteinte à notre intégrité.
Nous n’acceptons pas l’obscurantisme.
Nous n’acceptons pas la rupture d’égalité.
Nous n’acceptons pas cette trahison.
Signez le manifeste sur le site
Ou par mail

Premiers signataires :

Marie-Louise Gourdon, Commissaire du Festival du Livre de Mouans-Sartoux (06)
Malika Mokeddem, écrivaine,
Annie Ernaux, écrivaine,
Fatima Besnaci-Lancou, écrivaine, éditrice,
Irène Frain, écrivaine,
Lola Lafon, écrivaine, musicienne,
Nahal Tajadod, écrivaine,
Susie Morgenstern, auteure jeunesse,
Virginie Langlois, écrivaine,
Valentine Goby, écrivaine,
Anne-Marie Garat, écrivaine,
Mélody Vissio, rédactrice en chef de Fem’Infos,
Camille Blouin, éditrice,
Marie-Jeanne Mavic, Chargée de mission Départementale aux Droits des femmes et à l’égalité

Partager.

Comments are closed.