Le mariage homosexuel : oui ! …mais comme un pas vers l’égalité en droits de tous les couples !

3

La ministre déléguée à la Famille, madame Dominique Bertinotti, vient de confirmer, après s’être rendue à la Gay Pride qui s’est déroulée le 30 juin à Paris, la volonté du président et du gouvernement de mettre fin à une ségrégation scandaleuse et archaïque en ouvrant le droit au mariage et à l’adoption pour les couples homosexuels.

L’UFAL considère cette mesure comme un premier pas positif vers l’égalité en droits de tous les couples. Elle demande au gouvernement de poursuivre son effort en ce sens, comme en son temps l’ordonnance du 4 juillet 2005 avait consacré l’égalité des filiations.

Néanmoins, cette annonce gouvernementale, pour positive qu’elle soit, ne met fin qu’à une forme de ségrégation limitée : celle du mariage. L’UFAL rappelle que le mariage n’est qu’une option, de moins en moins souvent retenue, parmi les différentes sortes de liens intimes que deux personnes peuvent choisir de construire.

L’UFAL souhaite l’égalité en droits de tous les couples, pas seulement ceux qui sont mariés, quels que soient leurs préférences sexuelles ou la forme juridique adoptée par chacun.

Partager.