Insertion professionnelle : la difficulté des non diplômés pour rentrer dans la vie active s’aggrave.

0

Enquête en 2010 sur l’insertion professionnelle de 739 000 jeunes sortis du dispositif de formation en 2007 :

1. Taux de chômage global: 18 % , soit 4 points de plus que la génération précédente.

2. Diplômés du supérieur : taux d’emploi 85 %. Les ¾ sont en CDI ou fonctionnaires. La part des emplois de cadres ou de professions intermédiaires est stable à 80 %. Salaire médian de début : 1340 €, trois ans après 1650 €.

3. Non diplômés : leur proportion de 1 sur 6 constitue un taux stagnant depuis 1990. Taux d’emploi 49 %, en baisse par rapport à la génération précédente. L’écart « non-diplômés/diplômés du secondaire » est égal à 21 points (contre 18 en 2004). L’écart « non diplômés/ diplômés de l’enseignement sup » est égal à 37 points, en croissance.

4. Pour les apprentis : d’une façon générale à formation égale, les apprentis s’en tirent mieux. Le nombre d’apprentis dans le secondaire stagne et augmente dans le supérieur, en ratio ceux du secondaire s’en tirent mieux

(source : Céreq, 2011)

Partager.

Comments are closed.