Compte-rendu d’un débat participatif sur l’école

0

Voici le grandes Tendances observées par les enseignant :

1) les professeurs:

  • aucune reconnaissance du métier
  • n’ont plus les moyens d’exercer leur mission
  • extrême solitude
  • beaucoup n’y croient plus
  • grande fatigabilité
  • rôle négatif de la hiérarchie
  • ne peut plus être exercé avec autant de générosité

2) les élèves:

  • de plus en plus en difficulté
  • en difficulté de plus en plus importante
  • baisse de niveau

3) le primaire:

  • trop de missions incombent à l’école
  • le RASED est réduit comme peau de chagrin (en 5 ans sur Billère, le nombre de postes spécialisés est passé de 6 à 1 et demi),
  • la hiérarchie ne propose pas de formations adaptées ou attrayantes

4) le collège:

  • problème d’orientation entraînant le non passage en première de 15% des élèves de seconde qui ne sont pas ensuite prioritaires pour être admis en lycée professionnel.
  • problème de l’autorité symbolique :le chef d’établissement peut annuler seul l’avis de tout le conseil de classe en ce qui concerne le redoublement
  • diminution dramatique des horaires de cours
  • d’où baisse des exigences des connaissances à acquérir
  • l’extension en temps et géographique des remplacements ralentit la carrière des professeurs et avantage les finances de l’Etat.

5) le lycée professionnel difficile: Professeurs:

  • absolument pas soutenus par la hiérarchie quand il y a problème; ils se « débrouillent »!
  • peur des représailles des éléments difficiles du quartier
  • pas de moyen d’exercer l’autorité et réunir les conditions nécessaires pour la transmission des connaissances

Elèves:

  • le quart des classes est violent, agressif, radical
  • il fait régner l’insécurité dans la classe
  • les trois quarts restants en ont peur donc ne disent rien ou les soutiennent
  • manque d’investissement (dorment même en classe)
  • parlent en arabe en cours
  • le faible niveau de ce quart plombe le niveau de la classe
  • ces élèves sont en rupture avec l’école, avec la société, avec les valeurs de la République (car ne veulent pas s’intégrer)

Réflexions de professeur: « Quand on a une heure de cours, on va dans l’arène, on ne sait pas comment on va en sortir ». « Chaque jour, chaque heure, chaque minute, on est sur le qui-vive ».

Réflexion d’une adolescente de dix-sept ans : « De toutes façons, nous (les enfants de la troisième génération d’immigrés) sommes plus nombreux que les Français du même âge.

Familles: Absentes pour la plupart Syndicats : rôle important de contrôle

Partager.

Comments are closed.